Agro-industrie  Boortmalt (Axéréal) investit à Anvers et en Ethiopie

Agrodistribution | Publié le jeudi 09 février 2017 - 14h16

La filiale d’Axéréal, Boortmalt, poursuit son expansion dans l’hémisphère Sud et renforce sa malterie d’Anvers­ (Belgique) qui devient la plus grande au monde, sur un seul site.

Avec dix malteries en Europe qui tournent à pleine capacité, Boortmalt produit actuellement 1,1 million de tonnes de malt. Cette capacité va augmenter de 170 000 t, avec le projet d’Anvers (photo) et celui en Ethiopie.

Avec dix malteries en Europe qui tournent à pleine capacité, Boortmalt produit actuellement 1,1 million de tonnes de malt. Cette capacité va augmenter de 170 000 t, avec le projet d’Anvers (photo) et celui en Ethiopie.

Le marché de la bière se porte bien, les brasseurs investissent en Afrique, mais peu de malteries existent sur le continent. Face à ce paradoxe, Boortmalt va s’implanter en Ethiopie. Le cinquième malteur mondial connaît bien le pays, il est déjà présent via une entreprise de conseil, comme l’explique Yvan Schaepman, direc­teur général de Boormalt : « Depuis trois ans, nous aidons les acteurs locaux à construire une filière. Nos clients ont des contrats avec les agriculteurs qui cultivent de l’orge. Il ne manque qu’un maillon de la chaîne, une malterie. » Boormalt va ainsi construire une usine d’une capacité de 60 000 t, opérationnelle en 2018. Au total, 80 000 ha d’orge locale seront nécessaires pour l’approvisionner.

Accompagner les brasseurs

Cet investissement répond à la stratégie d’accompagnement de Boortmalt. Les grands brasseurs ont pour objec­tif de s’approvisionner à 60 % en malt local en 2020. Le malteur se développe donc en Afrique de l’Est, en Afrique du Sud, et en Asie (Inde et Asie du Sud-Est).
Néanmoins, la production d’orge dans ces pays reste aléatoire. Pour sécuriser les volumes, Boormalt compte renforcer sa plus grande malterie, située sur le port d’Anvers, en Belgique. « Toutes les grandes décisions des brasseurs, même celles qui concernent l’Afrique, continuent de se prendre en Europe. Anvers reste le centre névralgique du marché », ajoute Yvan Schaepman.

Un centre de R & D à Anvers

Boortmalt réceptionne de l’orge en provenance d’Axéréal, du nord de la France, d’Angleterre, de Scandinavie­ et le transforme à Anvers. La moitié est expédiée vers l’hémisphère Sud, à partir de la plateforme multimodale d’Anvers. Des travaux ont commencé pour augmenter la capacité de 110 000 t, soit un total de 470 000 t. La tour M4 devrait être opérationnelle en juillet 2018.

En parallèle, Boortmalt va créer un centre de recherche et développement, toujours à Anvers, pour tester de nouvelles variétés d’orge et de nouveaux produits maltés pour ses clients. « Avec ce complexe dédié au malt, Boortmalt apportera à ses clients des productions et des services uniques, innovants et de très grande quali­té », précise Yvan Schaepman.

Un investissement de 100 millions d’euros

Au total, la filiale d’Axéréal va investir 100 millions d’euros à Anvers et en Ethiopie. Pour Bruno Bouvat-Martin, vice-président d’Axéréal, cette stratégie va permettre de « sécuriser plusieurs milliers d’hectares d’orge. Le développement à l’international a un impact au niveau local. Pas sur les quantités d’orge, mais sur les débouchés. Investir dans la branche malt, c’est créer de la valeur à l’aval qui pourra être redistribuée ».

Aude Richard

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 22/01/2019

  • Rendu Rouen
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 199 €/t
  • Fob Creil
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 190 €/t

Blé dur
- 22/01/2019

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • janv. N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 22/01/2019

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager janv. fév. A (acheteur) 2018
  • 176 €/t
  • Fob Creil
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 170 €/t

Orge de brasserie
- 22/01/2019

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 203 €/t

Orge de mouture
- 22/01/2019

  • Rendu Rouen
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 187 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK