Alimentation : Lidl signe des partenariats avec Soufflet et NatUp - Actualités - Agrodistribution - Coopératives et négoces

Alimentation Lidl signe des partenariats avec Soufflet et NatUp

Agrodistribution | Publié le jeudi 28 février 2019 - 14h54

Au Salon de l'agriculture, Groupe Soufflet et NatUp ont signé des accords de partenariat avec Lidl, le premier en boulangerie et le second en viande bovine.

Michel Biero de Lidl (à g.) signe l’accord de partenariat avec Jean-Michel Soufflet pour la filiale Neuhauser dirigée par Marc Auclair (à dr.).

Michel Biero de Lidl (à g.) signe l’accord de partenariat avec Jean-Michel Soufflet pour la filiale Neuhauser dirigée par Marc Auclair (à dr.).

Le Salon de l’agriculture a de nouveau été productif pour l’enseigne Lidl avec neuf contrats ou accords­ signés, dont deux concernent directement le monde des coopératives et négoces agricoles : l’un dans le secteur­ des céréales avec Groupe Soufflet et sa filiale Neuhauser, et l’autre dans celui de la viande bovine avec le groupe coopératif NatUp (Seine-Maritime).

15 000 t de blé meunier avec Soufflet

Avec Groupe Soufflet, c’est une consolidation d’une relation commerciale qui dure depuis 25 ans avec Lidl. Le partenariat signé le 25 février porte sur la mise en place d’une filière blé de qualité tracée répondant au cahier des charges de la norme NFV 30-001 (ex-Arvalis-Irtac) avec 150 points de contrôle audités annuellement.

L’engagement a été pris sur la livraison de plus de 50 millions de pâtons à Lidl pour ses baguettes « croustille », « rustique nature », « rustique céréales » ou encore le pain oriental, cuits sur pierre exclusivement. Cela représente l’utilisation de 12 000 t de farine, soit 15 000 t de blé meunier cultivé sur 130 exploitations, bénéficiant d’une prime de 7 €/t de blé pour les efforts investis.

Après les baguettes, la viennoiserie

En magasin, la nouvelle démarche qualité est rendue lisible sur les sachets de pain avec un logo « blé tracé 100 % français » et un petit déroulé sur l’histoire du blé de la baguette ou du pain. « Nous allons aussi l’afficher en magasin. Si nous voulons faire plus de volume, il faut communiquer », avance Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl.

Dans un second temps, cette démarche qualité pourrait s’étendre aux produits de viennoiserie. « Cela dépendra de notre croissance », précise Michel Biero. Pour Neuhauser, son directeur, Marc Auclair souligne que « l’on souhaite monter en gamme dans le cadre de la construction de la filière Excellence du Groupe Soufflet ».

150 éleveurs chez NatUp

Accord tripartite en viande normande entre Jean-Charles Deschamps, président de NatUp (à g.), Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl, et Laurent Boivin, compte-clé du groupe Bigard.Accord tripartite en viande normande entre Jean-Charles Deschamps, président de NatUp (à g.), Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl, et Laurent Boivin, compte-clé du groupe Bigard.

Pour Lidl, c’est ainsi le premier accord de partenariat autour d’une filière qualité en céréales. Depuis cinq ans, les accords portaient surtout sur les filières animales, à l’image du nouveau partenariat passé avec la coopérative NatUp le 27 février en viande bovine de race normande.

Ce contrat tripartite avec NatUp et avec l’industriel Bigard concerne 150 éleveurs, sept références produits et près de 120 supermarchés du nord-ouest de la France en approvisionnement. Il garantit aux éleveurs une rémunération plus juste puisque ce sont eux qui fixent leur prix sur la base d’un cahier des charges intégrant des notions de bien-être animal et de bonnes pratiques d’élevage.

73 à 74 % de made in France

Une rencontre a été également organisée avec le groupe coopératif Sodiaal sur le Sia, à la suite de l’accord passé fin janvier sur la revalorisation de la filière laitière. Par ces accords, notamment en boulangerie, « c’est un pas de plus vers le made in France réclamé par les consommateurs. Sur les 1 700 références de Lidl, tous secteurs confondus, 73 à 74 % de nos produits sont made in France. Nous œuvrons depuis six ans au changement de notre image. Pour décembre dernier, nous avons comptabilisé 400 000 nouveaux clients », affirme Michel Biero.

Hélène Laurandel

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 20/03/2019

  • Rendu Rouen
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 353 €/t
  • Fob Moselle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 360 €/t

Tournesol
- 21/03/2019

  • Rendu Saint-Nazaire
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 325 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK