Blé améliorant  AgroPithiviers, fournisseur officiel de Burger King

Agrodistribution | Publié le jeudi 10 août 2017 - 12h40

La coopérative de Pithiviers a signé un contrat fin juin avec East Balt, un boulanger industriel, pour livrer 9 000 tonnes de blé améliorant en 2018 destinées à la fabrication de buns pour Burger King.

Philippe Forgeret, directeur adjoint de la coopérative de Pithiviers : « Nous travaillons avec cinq variétés. Cet assemblage permet au meunier d’écraser directement et produit une farine très régulière. » © A. RICHARD

Philippe Forgeret, directeur adjoint de la coopérative de Pithiviers : « Nous travaillons avec cinq variétés. Cet assemblage permet au meunier d’écraser directement et produit une farine très régulière. » © A. RICHARD

En 2018, la coopérative du nord du Loiret livrera 9 000 tonnes de blé améliorant à l’industriel East Balt, pour fabriquer des buns pour le compte de Burger King. Le deuxième acteur du marché du fast-food, qui a acheté Quick en 2016, a décidé de rapatrier une partie de la production de ses buns dans l’Hexagone.

Pour l’instant, seule une cinquantaine de restaurants est labellisée sous cette marque. A terme, dans quatre ans, les 350 restaurants Quick devraient passer sous le giron Burger King. De belles opportunités pour la filière de blé améliorant qui fait face à une surproduction.

30 000 tonnes de blés spéciaux

AgroPithiviers connaît bien ce type de marché. La coopérative avait vendu 14 000 tonnes de blé à McDonald’s­ en 2012, avec des contrats tripartites de trois ans. Elle approvisionne également Panavi (Groupe Vandemoortele­) pour les pains à sandwich. Au total, elle produit 30 000 tonnes de blés spéciaux sur les 100 000 tonnes de blé tendre collectées.

« Nous travaillons avec cinq variétés. Cet assemblage permet au meunier d’écraser directement et produit une farine très régulière. Une condition obligatoire pour produire des millions de buns », indique Philippe Forgeret, directeur adjoint d’AgroPithiviers.

Pas de prix fixe

Comme pour les blés filière, des critères importants sur les protéines (14,5 minimum), le stockage et la traçabilité sont exigés. Une prime de 40 à 60 € par rapport au cours du blé tendre, sera proposée aux agriculteurs.

Aude Richard

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 12/12/2017

  • Rendu Rouen
  • janv. mars Flat (prix avec MI) 2018
  • 353 €/t
  • Fob Moselle
  • janv. mars A (acheteur) 2017
  • 360 €/t

Tournesol
- 12/12/2017

  • Rendu Saint-Nazaire
  • janv. avril A (acheteur) 2017
  • 320 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK