Bretagne  « Un collectif anti-Triskalia à la manœuvre »

Agrodistribution | Publié le jeudi 30 août 2018 - 17h02

Mots-clés :

Pour Triskalia, la publication, mercredi 29 août au soir, d’un article publié par Mediapart, relayé sur son compte Twitter sous le titre « Risques de contamination : le spectre d’un nouveau scandale sanitaire en Bretagne » dépasse les bornes.

Pour la coopérative Triskalia, « nous retrouvons derrière cette affaire une nouvelle fois le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, clairement anti-Triskalia, auquel appartiennent des proches d'un dossier totalement différent ».

Pour la coopérative Triskalia, « nous retrouvons derrière cette affaire une nouvelle fois le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, clairement anti-Triskalia, auquel appartiennent des proches d'un dossier totalement différent ».

Signé par Inès Léraud, l'article (payant) commence par : « Le géant de l'agroalimentaire Triskalia a tenté de cacher à un éleveur breton de 240 bovins qu'il lui avait fourni des aliments contaminés par des antibiotiques non autorisés. La production est partie sur les circuits de consommation. » Il donne la parole à l'éleveur qui explique avoir reçu des aliments qui se sont révélés contaminés par d'autres granulés destinés aux lapins et qui souligne des impacts sur la santé de ses animaux.

Une livraison qui date du 21 mars

La coopérative a répondu par communiqué à l'enquête qu'elle considère « à charge » rappelant sa version des faits : – Une contamination croisée entre un aliment médicamenteux pour lapin et un aliment vache laitière lors de la livraison du 21 mars dans l’élevage laitier cité par le média parisien. – La confirmation de la contamination non à l’usine mais durant le transport effectué par une entreprise sous contrat signataire de la charte Qualimat transport et Oqualim. – L’indemnisation de l’éleveur pour le lait non livré durant trois jours lors de la vérification de l’origine de la contamination. – La reprise de tout le lot d’aliments. – Le travail d’expertise toujours en cours par les assurances pour identifier d’autres préjudices éventuels.

« Nous retrouvons derrière cette affaire une nouvelle fois le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, clairement anti-Triskalia, auquel appartiennent des proches d'un dossier totalement différent », souligne Marie-Laure Louboutin, responsable communication de la coopérative. Sans nier la réalité de sa condamnation dans la contamination par des pesticides de deux salariés de sa filiale Nutréa, la coopérative rappelle que ce dossier judiciaire est toujours en cours et estime qu'il connaît des rebondissements médiatiques à chaque échéance judiciaire.

Intrusion des Faucheurs volontaires

« Nous avons déjà en début de cette semaine subit l'intrusion des Faucheurs volontaires sur notre site de Glomel (Côtes-d'Armor). Et, en juin, après le déchainement sur les médias sociaux, l'Inspection d'académie a annulé la journée prévue, comme en 2015, pour que nous recevions les enfants des écoles dans le cadre de notre opération Planète Positive sur l’agro-écologie », liste la responsable.

Yanne Boloh

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 18/09/2018

  • Rendu Rouen
  • standard oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 195 €/t
  • Fob Creil
  • standard sept. déc. A (acheteur) 2018
  • 185 €/t

Blé dur
- 18/09/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • oct. déc. N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 18/09/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t
  • Fob Creil
  • sept. déc. A (acheteur) 2017
  • 175 €/t

Orge de brasserie
- 14/09/2018

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 238 €/t

Orge de mouture
- 18/09/2018

  • Rendu Rouen
  • sept. déc. A (acheteur) 2018
  • 194 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK