Centre-Val de Loire  La Scael se veut rassurante sur son trading

Agrodistribution | Publié le mercredi 05 décembre 2018 - 17h57

Le groupe coopératif d’Eure-et-Loir a tenu son assemblée générale le 5 décembre à Chartres. Les résultats sont corrects, malgré la chute de l’activité trading.

Jean-Sébastien Loyer, directeur général de la Scael, souhaite développer des partenariats avec d’autres coopératives pour être plus efficient. © A. RICHARD

Jean-Sébastien Loyer, directeur général de la Scael, souhaite développer des partenariats avec d’autres coopératives pour être plus efficient. © A. RICHARD

Avec 3 millions de tonnes de céréales commercialisées, la Scael affiche un chiffre d’affaires de 704 millions d’euros pour 2017-2018. Une année « normale », après l’année catastrophique de 2016. Le bilan de la coopérative est conforme à la moyenne, avec 750 000 t de grains collectés, et un CA de 128 M€.

Début de campagne 2018-2019 bien parti


En revanche, l’activité trading, avec la filiale Lecureur en particulier, a nettement chuté. Les volumes étaient présents, mais la perte de certains débouchés, le fret, les grèves SNCF ont impacté le chiffre d’affaires, avec une baisse de 100 M€, à 498 M€.

Jean-Sébastien Loyer, le directeur général du groupe, se veut rassurant. « Le trade est très bien reparti en ce début de campagne 2018-2019. Et le rapprochement avec Sénalia va permettre d’optimiser la logistique et d’augmenter notre capacité d’élévation et donc d’ouvrir de nouveaux débouchés », a-t-il expliqué en marge de l’assemblée générale.

Baisser les coûts d’intermédiation

Outre le rapprochement avec l’union de coopératives sur le port de Rouen, la Scael travaille aussi avec d’autres coopératives de son territoire. Historiquement en lien avec Interface et Bonneval Beauce et Perche, elle a mis en place de l’échange pour compte en maïs avec Axéréal, avec toujours en ligne de mire la diminution des coûts d’intermédiation.

« Nos coûts ont baissé d’1 €/t. Notre objectif est d’atteindre 2 €/t, mais les délais administratifs pour ouvrir de nouvelles plateformes sont très longs. L’impact devrait être visible en 2019 », ajoute le directeur général. Six silos ont ou vont être fermés et sept plateformes ont été construites ou agrandies.

L’agri-quartier Olis d’ici cinq à sept ans


Parmi les 53 silos de la Scael, un est emblématique. Il s’agit de celui de Lucé Malbrosses, aux portes de Chartres, qui va être reconverti en « Agri-quartier ». Lancé il y a un an, le projet Olis comporte 250 logements, un restaurant, un lieu de vente, une ferme urbaine, un fabLab agricole… Les études techniques et énergétiques sont finalisées. La dépollution du site va commencer. La ferme urbaine, qui utilisera des techniques innovantes comme l’aquaponie, pourrait produire des champignons et d’autres légumes.

Pour ce projet inédit en France, la coopérative joue le rôle de chef d’orchestre et se rapproche de différents partenaires. La ferme urbaine d’Olis devrait voir le jour dans trois ans. L’écoquartier devrait être livré dans cinq à sept ans, pour un budget d’environ 30 M€.

Aude Richard

Sur le même sujet

Centre-Val de Loire  Agropithiviers au Top ! Publié le 10 décembre 2018

Logistique  Sénalia devient commissionnaire de transport Publié le 11 octobre 2018

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 14/12/2018

  • Rendu Rouen
  • standard déc. A (acheteur) 2018
  • 201 €/t
  • Fob Creil
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 191 €/t

Blé dur
- 11/12/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • déc. N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 14/12/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager janv. fév. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t
  • Fob Creil
  • déc. mars A (acheteur) 2018
  • 175 €/t

Orge de brasserie
- 14/12/2018

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 213 €/t

Orge de mouture
- 14/12/2018

  • Rendu Rouen
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 199 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK