Gouvernance  Coop de France désavoue Tereos

Agrodistribution | Publié le mardi 13 novembre 2018 - 11h25

Coop de France désapprouve les méthodes de Tereos et lui fait savoir dans un courrier plutôt incisif, adressé au président de la coopérative sucrière, François Leroux, le 9 novembre, et relayé sur Twitter. Tereos se dit « surpris tant sur le fond que par le ton » de cette lettre.

Michel Prugue, président de Coop de France : « En utilisant la caution de Coop de France, c'est l'ensemble de la coopération que vous impliquez dans le cadre d'un différend propre à votre entreprise. » © H. LAURANDEL

Michel Prugue, président de Coop de France : « En utilisant la caution de Coop de France, c'est l'ensemble de la coopération que vous impliquez dans le cadre d'un différend propre à votre entreprise. » © H. LAURANDEL

Resté jusqu’à présent très discret sur la crise que traverse Tereos depuis cet été, Michel Prugue, président de Coop de France, a pris la plume en fin de semaine dernière après un communiqué diffusé par Tereos le 7 novembre.

Dans un courrier qu’il a adressé au président de la coopérative sucrière François Leroux, Michel Prugue se défend d’avoir validé les statuts et règlements de Tereos. « Comme vous le savez, Coop de France n’est pas compétente pour ʻʻvaliderʼʼ les statuts et règlements intérieurs des coopératives, indique-t-il. Il est donc erroné d’affirmer le contraire, et de laisser croire, par là même, que Coop de France prend parti dans un cas d’espèce. »

Pas de « caution » de Coop de France

Et le président de Coop de France d’ajouter : « Votre communiqué de presse a placé Coop de France dans une situation intenable, vis-à-vis de ses adhérents comme des pouvoirs publics, en lui imputant une responsabilité qui n’est pas la sienne. Au-delà, en utilisant la caution de Coop de France, c’est l’ensemble de la coopération que vous impliquez dans le cadre d’un différend propre à votre entreprise. » Ou encore, « nous vous demandons de ne plus utiliser ce type de procédé ».

Une réponse de Tereos

Tereos n’a pas manqué de réagir en diffusant le 12 novembre une lettre adressée à Michel Prugue, dans laquelle la coopérative explique que « l’ensemble des règles de fonctionnement et des documents statutaires qui les portent, que nous avons soumis au HCCA, ont été agréés par celui-ci », et que Coop de France « ne peut en aucun cas occulter la réalité des travaux techniques réalisés par vos services juridiques à nos côtés, dans le cadre de l’accompagnement habituel de Coop de France dans les projets de ses adhérents ». Le sucrier­ regrette également que le courrier de Michel Prugue soit « comme il était prévisible, instrumentalisé de toutes parts pour alimenter à nouveau [les] rumeurs » dont fait l’objet Tereos « depuis plusieurs mois ».

Coop de France, qui compte deux administrateurs de Tereos à la présidence de ses entités régionales, n’était pas intervenu jusqu’à présent dans le conflit qui oppose la coopérative sucrière à 70 de ses anciens délégués de région et à cinq anciens membres de son conseil de surveillance. Seul Luc Desbuquois, vice-président de Coop de France Hauts de France, s’était exprimé dans cette affaire.

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 13/12/2018

  • Rendu Rouen
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 369 €/t
  • Fob Moselle
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 372,5 €/t

Tournesol
- 14/12/2018

  • Rendu Saint-Nazaire
  • déc. mars N (nominale) 2018
  • 305 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK