Gouvernance  Tereos accepte d’examiner la pétition des frondeurs

Agrodistribution | Publié le vendredi 04 janvier 2019 - 15h34

La coopérative sucrière a annoncé dans un communiqué, le 28 décembre 2018, qu’elle acceptait de procéder à un contrôle contradictoire de la pétition de l’association de défense des coopérateurs de Tereos, ADCT, en présence d’huissiers.

François Leroux, président du conseil de surveillance de Tereos : « Nous retirerons notre appel si la validité de la pétition est démontrée. » © B. CAILLIEZ

François Leroux, président du conseil de surveillance de Tereos : « Nous retirerons notre appel si la validité de la pétition est démontrée. » © B. CAILLIEZ

En cette période de fêtes, Tereos a souhaité faire un geste d’ouverture dans la crise qui perdure avec une grande partie de ses adhérents des Hauts-de-France, depuis le mois de juillet. Après la décision du tribunal de grande instance de Saint-Quentin (Aisne), le 20 décembre, de suspendre l’exclusion des trois coopérateurs Gérard Clay, Gilles Bollé et Xavier Laude, ses dirigeants ont annoncé à l’ADCT qu’ils acceptaient de procéder à un contrôle contradictoire de la pétition déposée par l’ADCT, en ses locaux et en présence de membres de l’association et d’huissiers représentant les deux parties.

La tenue d’une AG dans les deux mois

L’ADCT, qui réunit les conseillers de région qui avaient démissionné en juillet et qui soutenaient les exclus, a remis le 6 novembre au HCCA, Haut conseil à la coopération agricole, une pétition qui rassemble la signature de plus de 2 500 coopérateurs sur les 12 000 que compte Tereos. Dans cette pétition, elle demandait la tenue d’une assemblée générale ordinaire réunie extraordinairement.

Les statuts de la coopérative prévoient la possibilité de convoquer une telle assemblée dans un délai de deux mois, si au moins 20 % de ses associés coopérateurs le demandent. Comme le souligne le communiqué, Tereos a toujours affirmé que « cette disposition serait très rigoureusement appliquée si les conditions étaient réunies ». Mais elle n’avait pas reçu à ce jour cette pétition.

Stopper la procédure en appel

Tereos avait annoncé le 20 décembre son intention de faire appel de la décision du tribunal de Saint-Quentin. Il avait quinze jours pour le faire, c’est donc ce qu’il a fait. Mais « nous confirmons qu’en signe d’ouverture nous retirerons notre appel si la validité de cette pétition est démontrée dans les prochains jours », a indiqué François Leroux, président du conseil de surveillance de la coopérative.

« Tereos espère que l’examen de cette pétition permettra de faire cesser un climat d’incertitudes qui nuit à la coopérative alors que le secteur betteravier européen connaît la pire crise de de son histoire », indiquent les responsables de la coopérative dans le communiqué.

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 22/01/2019

  • Rendu Rouen
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 199 €/t
  • Fob Creil
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 190 €/t

Blé dur
- 22/01/2019

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • janv. N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 22/01/2019

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager janv. fév. A (acheteur) 2018
  • 176 €/t
  • Fob Creil
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 170 €/t

Orge de brasserie
- 22/01/2019

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 203 €/t

Orge de mouture
- 22/01/2019

  • Rendu Rouen
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 187 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK