Grains Jeudy dégaine sa plateforme de commerce en ligne

Agrodistribution | Publié le jeudi 30 août 2018 - 12h05

Les Ets Jeudy (Allier) ont présenté mardi 28 août à Paris, Boursagri, une place des marchés physiques en ligne, qui sera activée début novembre.

Gilles Jeudy, président, et Raphaël Jeudy, directeur général des Ets Jeudy, évoquent un outil « révolutionnaire », une « bombe » dans le métier de commerce des grains. © R. FOURREAUX

Gilles Jeudy, président, et Raphaël Jeudy, directeur général des Ets Jeudy, évoquent un outil « révolutionnaire », une « bombe » dans le métier de commerce des grains. © R. FOURREAUX

Cela fait trois ans que les Ets Jeudy planchent sur ce projet, en toute discrétion. Jusqu'au 27 juillet dernier, où le négoce a fermé l'entreprise ce jour-là pour en faire l'annonce à son personnel, mais aussi à « la famille du négoce » dont la centrale d'achat Actura.

« Si ce n'était pas nous, ça aurait été un autre »

Gilles Jeudy, président de l'entreprise, s'excuse presque de lancer Boursagri, et « ne veut pas se mettre la France à dos » mais « si ce n'était pas nous, ça aurait été un autre ».

Avec émotion, il évoque un outil « révolutionnaire », une « bombe », née d'un constat : le métier de collecteur souffre et est en train de se digitaliser, de se libéraliser avec l'apparition d'un nouveau métier : celui du courtage en culture, « des personnes qui exercent notre métier en faisant boîte aux lettres », identifie Raphaël Jeudy, appelé à succéder à son père.

Un système de blockchain

Boursagri se présente comme la « première place des marchés physiques en ligne », du moins « où les prix sont donnés en totale transparence à la fois par les acheteurs et les vendeurs », précise Raphaël Jeudy. Il s'agit de reproduire le principe du Matif mais pour des lots physiques réels, dans un système sécurisé de blockchain sans cryptomonnaie.

Si les dirigeants sont conscients qu'un certain nombre d'opérateurs vont dans un premier temps « dédaigner » leur plateforme, ils pensent qu'elle sera particulièrement bien adaptée pour les agriculteurs stockeurs, les éleveurs et les fab, d'autant qu'il y aura ajustement automatique des prix avec un prix au mieux-disant, grâce à un process de matching décrit comme « extrêmement innovant », et qui sera dévoilé aux visiteurs d'Innov-Agri du 4 au 6 septembre prochain. Une fois le matching réalisé, le vendeur et l'acheteur prendront contact pour organiser la logistique.

Un objectif de 80 000 t à trois ans

Il n'y aura pas de nouvelle entité juridique Boursagri, les Ets Jeudy seront la structure de référence, « gage de sécurité financière, de simplification administrative et de qualité ». « Les vendeurs seront rassurés de vendre à une entité connue sur le territoire national, qui a à son actif trente-neuf années de bilans positifs consécutifs », appuie Gilles Jeudy.

Boursagri espère traiter 80 000 tonnes de marchandise au bout de trois ans, en dehors des 50 000 t collectées chaque année par les Ets Jeudy.

Une plateforme ouverte aux courtiers

Les Ets Jeudy se rémunèreront avec « un pourcentage très faible pris sur le compte du vendeur et sur celui de l'acheteur ». Cela pourra compenser les volumes qu'ils pourront potentiellement perdre sur leur propre zone de collecte, avec des agriculteurs qui préfèreront Boursagri au collecteur Jeudy. D'un autre côté, « on peut aussi en gagner grâce à cette nouvelle image », tempère Gilles Jeudy.

Un espace dédié sera ouvert aux courtiers, pour qui Boursagri peut représenter « un nouveau service pour leurs clients, et un business pour eux, imagine Gilles Jeudy. Et pour nous, c'est le meilleur moyen de faire venir un flux acheteur. ». Un tiers du « petit pourcentage » leur sera réservé, « c’est supérieur ou égal à ce qu’ils touchent traditionnellement », indique Raphaël Jeudy.

Renaud Fourreaux

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 20/11/2018

  • Rendu Rouen
  • standard nov. déc. A (acheteur) 2018
  • 195 €/t
  • Fob Creil
  • standard nov. mars A (acheteur) 2018
  • 188 €/t

Blé dur
- 20/11/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • nov. mai N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 20/11/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager nov. déc. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t
  • Fob Creil
  • nov. mars A (acheteur) 2018
  • 171 €/t

Orge de brasserie
- 20/11/2018

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 224 €/t

Orge de mouture
- 20/11/2018

  • Rendu Rouen
  • nov. mars A (acheteur) 2018
  • 196 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK