Grand Ouest : Agrial dans le peloton de tête - Actualités - Agrodistribution - Coopératives et négoces

Grand Ouest Agrial dans le peloton de tête

Agrodistribution | Publié le jeudi 11 avril 2019 - 11h33

Après avoir plus que doublé le chiffre d’affaires en cinq ans, le groupe aurait pris la première place du podium des coopératives, mais compte surtout se consolider en 2019. C’est ce qui ressortait d’un point presse organisé le 10 avril.

 

« Après nous être beaucoup développés, nous allons en 2019 surtout aller chercher les synergies, commerciales, industrielles et organisationnelles aujourd’hui rendues possibles », avance Ludovic Spiers DG d’Agrial (à dr.). À gauche, Arnaud Degoulet, le président. © A. DUFUMIER

« Après nous être beaucoup développés, nous allons en 2019 surtout aller chercher les synergies, commerciales, industrielles et organisationnelles aujourd’hui rendues possibles », avance Ludovic Spiers DG d’Agrial (à dr.). À gauche, Arnaud Degoulet, le président. © A. DUFUMIER

« Nous sommes sans doute le numéro un par la taille, mais ce n’est pas un objectif en tant que tel. » Pas d’emballement donc ce mercredi 10 avril dans la bouche d’Arnaud Degoulet, président d’Agrial qui prenait la parole pour faire le point sur les activités du groupe à l’issue des assemblées générales de sections qui se sont déroulées depuis janvier.

Cinquième groupe agroalimentaire français

Avec 5,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2018, en hausse de 6,5 % par rapport à 2017, le groupe, qui a plus que doublé de taille en cinq ans, est aujourd’hui en haut de la toise des plus importantes coopératives françaises. Agrial grapille aussi la place de 5e groupe agroalimentaire français, et de cinquième groupe ayant connu la plus forte progression au cours de ces 25 dernières années.

C’est le résultat d’une stratégie qui s’enracine dans la volonté d’atteindre une « taille critique » pour pouvoir peser à l’échelle européenne dans l’ensemble de ses activités. Et c’est aujourd’hui chose faite pour chacune des cinq branches (légumes et fruits, boissons, lait, viande et agricole).

Chercher les synergies

« Après nous être beaucoup développés, nous comptons en 2019 surtout aller chercher les synergies commerciales, industrielles et organisationnelles aujourd’hui rendues possibles », avance ainsi Ludovic Spiers. Ces synergies seront structurées notamment via les forces de vente à l’exportation. « C’est là que sont les relais de croissance et c’est là où se trouve la rentabilité », ajoute le directeur général.

Agrial s’est donné comme objectif d’atteindre en 2025 50 % de chiffre d’affaires de ses activités agroalimentaires à l’export (contre 27 % en 2018). « Nous y allons tout droit », se félicite Ludovic Spiers.

Nouveaux projets de croissance

Pour 2019, le directeur général n’exclut pas la possibilité de nouveaux projets de croissance externe si un nouvel « Aston Manor » se présentait. Aston Manor, le n°2 du cidre en Angleterre, avait été racheté par Agrial fin août 2018. Ce dossier de reprise est présenté comme un modèle extrêmement structurant pour la branche boisson. En revanche, interrogée sur les rumeurs de reprise de la sucrerie de Cagny (Calvados), la direction d’Agrial a clairement indiqué qu’elle ne s’engagerait pas dans une reprise, justement pour des raisons de taille critique que ne permet pas d’obtenir un site isolé.

Malgré un chiffre d’affaires en hausse, le résultat net consolidé du groupe est en repli à 58 millions d’euros. Les conditions météorologiques difficiles pour les céréales, et surtout pour le secteur légumier qui, par endroits, a connu selon Ludovic Spiers « sa pire année depuis 40 ans », expliquent ce recul. La rentabilité nette est de 1 %.

Alexis Dufumier

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 24/04/2019

  • Rendu Rouen
  • standard mai N (nominale) 2019
  • 176 €/t
  • Fob Creil
  • standard mai juin N (nominale) 2018
  • 165 €/t

Blé dur
- 16/04/2019

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 210 €/t

Maïs
- 23/04/2019

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager avril juin A (acheteur) 2018
  • 152 €/t
  • Fob Creil
  • mai juin N (nominale) 2018
  • 154 €/t

Orge de brasserie
- 23/04/2019

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2019
  • 196 €/t

Orge de mouture
- 23/04/2019

  • Rendu Rouen
  • mai juin N (nominale) 2018
  • 152 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK