Hauts-de-France  Agora : « Comment passer à un nouveau modèle agricole »

Agrodistribution | Publié le jeudi 08 février 2018 - 14h36

Au cours de son 8e Agroforum qui s’est déroulé le 7 février à Clermont (Oise), la coopérative Agora continue à fournir à ses adhérents des pistes en faveur d’une agriculture plus durable. Au programme, la fertilisation localisée et la modulation intra-parcellaire.

Luc Vandeputte, responsable du service technique d’Agora : « Chaque année, Agora choisit un ou plusieurs thèmes sur lesquels les agriculteurs s’interrogent et que nous avons étudiés. »

Luc Vandeputte, responsable du service technique d’Agora : « Chaque année, Agora choisit un ou plusieurs thèmes sur lesquels les agriculteurs s’interrogent et que nous avons étudiés. »

« Lorsque nous avons initié notre premier Agroforum, il y a huit ans, nous nous étions engagés à réfléchir sur des thèmes innovants pour l’agriculture, et nous nous étions interdit de parler de produits », a expliqué Thierry Dupont, président de la coopérative de l’Oise Agora, à ses plus de deux cents agriculteurs réunis malgré la neige, à Clermont, le 7 février, pour la huitième édition de la manifestation.

Cette promesse, la coopérative l’a tenue, et elle ne savait pas à l’époque qu’elle allait à ce point accompagner les agriculteurs à planter les bases d’un nouveau modèle agricole. « On peut être saturé d’être montré du doigt pour nos pratiques, poursuit Thierry Dupont. Mais il faut positiver et faire évoluer notre modèle agricole, c’est ce que nous proposons au travers de cette réunion. La survie de notre agriculture va dépendre de la façon dont on saura faire évoluer ce modèle agricole. »

Réduire de 30 % les apports de phosphore

« Chaque année, Agora choisit un ou plusieurs thèmes sur lesquels les agriculteurs s’interrogent, souligne Luc Vandeputte, responsable du service technique, et cheville ouvrière de l’organisation des Agroforums. Il s’agit de sujets que nous avons étudiés, le plus souvent au travers d’essais sur plusieurs années. Cette fois-ci, nous nous sommes focalisés sur la fertilisation localisée et notamment, la fertilisation localisée du phosphore.

Avec quatre ans d’expérimentation, nous avons montré que nous pouvions réduire de 30 % les apports de phosphore tout en obtenant les mêmes niveaux de rendements, dans des sols en limite de pauvreté en phosphore. Nous avons testé différents types d’engrais et jusqu’à présent, la réponse la plus intéressante vient du DAP (18-46) ou du Super 46, appliqués en localisé au semis. Nous avons aussi commencé à tester en 2017 de nouvelles formes d’engrais associés à des bactéries ou des champignons par exemple, mais ces travaux nécessitent d’être poursuivis. »

Le service technique d’Agora s’est aussi penché sur la connaissance intra-parcellaire du sol avec Be-Api, et la possibilité de moduler les doses de semis ou d’engrais en intra-parcellaire. « En plus de cette réunion, nous allons aller à la rencontre des adhérents pour présenter la démarche au travers de petit-déjeuners, précise Emmanuel Letesse, responsable service et OAD chez Agora et coanimateur de la structure d’expertise agro-environnementale Easi’Nov, structure créée par Agora et Valfrance, et que d’autres coopératives ont maintenant rejointes. Chez Agora, huit rendez-vous sont prévus entre la mi-février et début mars.

Tassement du sol et changement climatique

Qui dit agriculture durable ou agriculture de conservation, dit bien sûr respect du sol. Agora s’est aussi penchée sur le tassement du sol, un risque qui s’accroît avec l‘évolution du matériel et des dates de récolte, notamment en rotation betteraves et pommes de terre. Egalement au programme de l’Agroforum 2018, les risques liés à la résistance des champignons aux fongicides et, de façon beaucoup plus large, aux changements climatiques.

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 20/11/2018

  • Rendu Rouen
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 366 €/t
  • Fob Moselle
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 374 €/t

Tournesol
- 20/11/2018

  • Rendu Saint-Nazaire
  • nov. mars N (nominale) 2018
  • 305 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK