Meunerie Soufflet, GMP et Caproga claquent la porte de l'ANMF

Agrodistribution | Publié le jeudi 17 janvier 2019 - 13h10

Ces trois entreprises de meunerie ont quitté le syndicat national ANMF, en désaccord avec l'augmentation substantielle de la CVO farine décidée par ce dernier. Elles viennent de se constituer en association avec les Moulins Dumée.

Moulins Soufflet (ici à Corbeil-Essonnes), Grands moulins de Paris, Caproga La Meunière et Moulins Dumée entrent en dissidence et créent l’Association de promotion de la meunerie de France. © R. FOURREAUX

Moulins Soufflet (ici à Corbeil-Essonnes), Grands moulins de Paris, Caproga La Meunière et Moulins Dumée entrent en dissidence et créent l’Association de promotion de la meunerie de France. © R. FOURREAUX

La coopérative Caproga La Meunière, qui exploite un moulin dans le Loiret, ainsi que deux poids lourds du secteur, Grands Moulins de Paris (Vivescia industries) et Moulins Soufflet, viennent de rompre avec l’Association nationale de la meunerie française (ANMF). Une démission effective au 11 janvier, à la suite d’un « désaccord profond » avec le syndicat de la meunerie.

Une multiplication par 25 de la CVO

Ces trois entreprises regrettent en effet « la décision du conseil d’administration de l’ANMF de proposer une augmentation de la cotisation volontaire obligatoire perçue sur les farines panifiables à hauteur de 5 €/t à compter du 1er juillet 2019 ». Cette CVO était jusque-là fixée à 0,2 €/t et va donc être multipliée par 25.

Pour représenter leurs intérêts auprès des pouvoirs publics, ces trois entreprises ainsi que les Moulins Dumée ont créé, le 14 janvier, l’Association de promotion de la meunerie de France, qui plaide pour le maintien de la CVO à son niveau actuel.

Cette nouvelle association « dénonce les conséquences particulièrement graves des décisions prises par le conseil d’administration de l’ANMF sur les équilibres financiers des entreprises françaises de la meunerie » et « souhaite défendre un projet à même de renforcer la compétitivité des entreprises de la meunerie de France ».

Renaud Fourreaux

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 20/02/2019

  • Rendu Rouen
  • mars mai N (nominale) 2018
  • 358 €/t
  • Fob Moselle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 366 €/t

Tournesol
- 20/02/2019

  • Rendu Saint-Nazaire
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 315 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK