Normandie  Les Maîtres laitiers en difficulté avec le chinois Synutra

Agrodistribution | Publié le mardi 28 août 2018 - 10h47

La mise à l’arrêt du nouveau fleuron industriel des Maîtres laitiers du Cotentin à Méautis (Manche) depuis début août a de quoi effrayer la coopérative. Son principal client chinois Synutra multiplie des signes de défaillance.

 Le client Synutra aurait dénoncé un problème de qualité vis-à-vis des briquettes de lait fournies par l’usine MLC de Méautis, à l’arrêt depuis début août. © A. DUFUMIER

Le client Synutra aurait dénoncé un problème de qualité vis-à-vis des briquettes de lait fournies par l’usine MLC de Méautis, à l’arrêt depuis début août. © A. DUFUMIER

Sur le papier, c’est un défaut de qualité dans les briquettes de lait UHT qui serait à l’origine de la mise à l’arrêt depuis début août du fleuron industriel de Méautis. Les ingénieurs et techniciens œuvrant au sein de l’usine flambant neuve de 116 millions d’euros, mise en service en avril dernier et financée par la coopérative les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC), ne seraient pas parvenus à résoudre un problème de dépôt de caséine au fond des briquettes de lait.

Synutra, l’unique client de ces briquettes de lait qu’il destine aux enfants chinois, serait donc dans son bon droit de faire respecter le cahier des charges à la coopérative. Contactée le 27 août, MLC n’a d’ailleurs pour l’instant pas souhaité revenir sur cette vision des faits.

Sodiaal également touchée

Sauf que depuis plus d’un an, le client Synutra multiplie les signaux inquiétants de défaillance notamment avec son fournisseur principal en France, la coopérative Sodiaal. Cette dernière est ainsi en passe de négocier la reprise du site de fabrication Synutra de poudre de lait infantile de Carhaix, dans le Finistère. Les discussions sont en cours pour « la reprise d’une partie du site », atteste Damien Lacombe, président de Sodiaal, dans une lettre adressée aux sociétaires le 29 août. Rappelons que Synutra international n’est plus coté en Bourse depuis le printemps 2017.

Remise en cause du modèle économique

Pour MLC, une défaillance de son client serait terrible car elle remettrait en cause le modèle économique de son tout nouveau site et l’amortissement de cet investissement colossal à l’échelle de la coopérative qui réalise 315 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

La construction du site de Méautis a été raisonnée en s’appuyant sur un contrat de onze ans avec Synutra concernant la fourniture annuelle de 690 millions de briquettes de lait de troisième âge infantile. L’usine a néanmoins été conçue dès le départ pour pouvoir être la plus polyvalente possible et accueillir des projets­ variés.

Alexis Dufumier

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 20/11/2018

  • Rendu Rouen
  • standard nov. déc. A (acheteur) 2018
  • 195 €/t
  • Fob Creil
  • standard nov. mars A (acheteur) 2018
  • 188 €/t

Blé dur
- 20/11/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • nov. mai N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 20/11/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager nov. déc. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t
  • Fob Creil
  • nov. mars A (acheteur) 2018
  • 171 €/t

Orge de brasserie
- 20/11/2018

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 224 €/t

Orge de mouture
- 20/11/2018

  • Rendu Rouen
  • nov. mars A (acheteur) 2018
  • 196 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK