Nouvelle-Aquitaine Océalia, Sèvre et Belle et Cap Faye unies dans le bio

Agrodistribution | Publié le mardi 10 avril 2018 - 17h19

Les coopératives Océalia, Sèvre et Belle et Cap Faye s'unissent dans le cadre d'un partenariat constructif pour amorcer une nouvelle dynamique de la production bio en Nouvelle Aquitaine.

Océalia collecte aujourd’hui 1,5 Mt de céréales dont 8 000 t en bio.

Océalia collecte aujourd’hui 1,5 Mt de céréales dont 8 000 t en bio.

Forts de leur précédent projet commun autour de l'élevage, Océalia, Sèvre et Belle et Cap Faye collaborent à nouveau pour le développement de la production biologique en grandes cultures (céréales et oléagineux), viticulture et élevage.

Une démarche de simplification bio-locale

Ce partenariat gagnant-gagnant mutualise les initiatives des trois coopératives déjà engagées dans la production biologique et connaissant les attentes de la société civile et les contraintes agroenvironnementales. « L'objectif est de se donner les moyens de produire en bio et d'entrer dans une démarche de simplification bio-locale, explique Médéric Brunet, directeur de Sèvre et Belle, tout en donnant plus de visibilité aux producteurs, le consommateur doit savoir qu'il consomme du bio local. » La démarche est menée en interne par chacun des partenaires auprès de ses adhérents et pourrait s'étendre par la suite à d'autres coopératives.

Le contrat partenaire

Cette dynamique repose sur un « contrat partenaire » centré sur le projet de production biologique des adhérents. Il prévoit un suivi technique et économique des projets de conversion, avec des groupes d'échanges sur l'amélioration des performances, via des services désormais facturés par les coopératives. D'une durée de 3 ou 5 ans, le contrat permet une visibilité à moyen terme pour le producteur lors de sa conversion avec une sécurisation pluriannuelle de ses revenus grâce à un prix d'acompte contractualisé. Les valeurs éthiques, sociétales et environnementales seront également au cœur de cet engagement avec la mise en place prochaine d'une démarche de certification.

Lucie Petit

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 24/05/2018

  • Rendu Rouen
  • juil. août A (acheteur) 2017
  • 346,5 €/t
  • Fob Moselle
  • juil. sept. A (acheteur) 2017
  • 360 €/t

Tournesol
- 24/05/2018

  • Rendu Saint-Nazaire
  • juil. A (acheteur) 2017
  • 320 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK