Ouest  L’agroalimentaire sauve l’agricole chez Agrial

Agrodistribution | Publié le jeudi 20 avril 2017 - 11h55

Le 19 avril à Paris, le groupe coopératif normand Agrial a dressé un bilan 2016 difficile pour l'activité agricole, mais positif pour l'agroalimentaire avec des ambitions fortes à l'international.

« Le chiffre d'affaires a doublé en cinq ans », a rappelé Arnaud Degoulet, président d'Agrial (à gauche), aux côtés de Ludovic Spiers, directeur général du groupe. © M. COISNE

« Le chiffre d'affaires a doublé en cinq ans », a rappelé Arnaud Degoulet, président d'Agrial (à gauche), aux côtés de Ludovic Spiers, directeur général du groupe. © M. COISNE

«  L'année 2016 a été difficile, avec l'arrêt des quotas laitiers, la fermeture du marché russe, doublée d'une moisson catastrophique  », a énuméré Arnaud Degoulet, président d'Agrial, lors du point presse parisien le 19 avril. Et les activités agricoles du groupe coopératif s'en ressentent. A contrario, Agrial continue son développement dans l'agroalimentaire, avec des acquisitions de plus en plus tournées vers l'international.

Le CA passe la barre des 5 milliards d'euros

Le chiffre d'affaires 2 016 est en hausse de 8 %, à 5,16 milliards d'euros (dont 1,252 Md€ réalisé hors France, en croissance de 10 %). «  Le chiffre d'affaires a doublé en cinq ans », a rappelé Arnaud Degoulet. L'EBE est aussi en hausse de 4,6 %, à 212 M€, comme le résultat net, à 62,7 M€ (+ 20,1 %), et la marge brute d'autofinancement, de 173,6 M€ (+ 8,4 %).

 

 

« Nous allons redistribuer 12,7 millions d'euros aux adhérents », chiffre Ludovic Spiers, directeur général, de façon proportionnelle à l'engagement réel des adhérents dans la coopérative. Les sommes mobilisées pour le plan de soutien ont finalement été moins dépensées qu'escompté. « Nous avons soutenu à hauteur de quelques dizaines de millions d'euros, nous avions prévu plus, mais les banques ont été présentes », a indiqué Arnaud Degoulet.

Fait majeur de la campagne pour la coopérative : la fusion avec Eurial, qui a apporté 4 500 adhérents, portant la collecte à 2,38 milliards de litres de lait (2 012 M€ de CA en 2016). Agrial devient ainsi le deuxième groupe coopératif laitier français, et se développe dans le lait bio et le lait de chèvre (Soignon est leader français du fromage de chèvre).

Recul notable de l'appro

L'agrofourniture (en productions végétales) est en recul de 11 % en 2016, avec 217 M€. « C'est une très petite année, a analysé Ludovic Spiers. Les trésoreries des agriculteurs étaient tendues, beaucoup d'impasses ont été faites. » Les semences et produits phytosanitaires sont en recul, a contrario des engrais, dont les volumes se sont plus maintenus car les prix ont reculé (baisse du prix moyen de 50 €/t). Les aliments composés pour bovins sont en recul de 10 %, une baisse partiellement compensée par le développement des aliments simples.

La collecte accuse sans surprise une forte baisse : - 26 % de grains collectés par rapport à 2015, soit 1 340 600 t en 2016. L'activité grand public (magasins Point Vert) « se porte bien, voire très bien », pour le directeur général, avec 300 M€ de CA en 2016.

Acquisitions à tour de bras

Et c'est l'agroalimentaire qui tire son épingle du jeu en 2016. La branche Légumes atteint 1,3 Md€ de CA, en hausse de 20 %, en lien aussi avec l'intégration de Van Oers, basée en Europe du Nord et en Afrique, et Jean L'Hourre en Bretagne. Au Royaume-Uni, Florette a acquis Axgro Foods Ltd., spécialisée dans les betteraves prêtes à consommer, et en France, le concept start-up « Les toqués du fruit ! », préparations à base de fruits frais. La branche Boissons se développe à l'international : si le cidre recule en France cette année, le cider se développe aux Etats-Unis, d'où le rachat de Seattle Cider.

En lait, après l'acquisition de Guilloteau (Pavé d'Affinois), Agrial met la main sur le fromager italien Bonta Viva, auparavant chez Senoble qui produit notamment de la ricotta. Et la branche viande s'enrichit avec la charcuterie Brient. Et ce n'est pas fini : « Il y a des dossiers en cours dans toutes les branches agroalimentaires », a annoncé Ludovic Spiers.

Marion Coisne

Sur le même sujet

Savoir-faire Se connecter : aux start-up Publié le 06 février 2017

Ouest  Agrial rachète la charcuterie bretonne Brient Publié le 24 janvier 2017

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 27/06/2017

  • Rendu Rouen
  • PS 76 kg/hl, 220 s, 11% prot. mini juil. août A (acheteur) 2017
  • 163 €/t
  • Fob Creil
  • PS 72/73 kg/hl mini sept. déc. N (nominale) 2017
  • 155 €/t

Blé dur
- 27/06/2017

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • juil. août A (acheteur) 2017
  • 242 €/t

Maïs
- 27/06/2017

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager juin sept. A (acheteur) 2016
  • 160 €/t
  • Fob Creil
  • fourrager juin juil. A (acheteur) 2016
  • 170 €/t

Orge de brasserie
- 27/06/2017

  • Fob Creil
  • Explorer, 11,5 % maxi 2017
  • 198 €/t

Orge de mouture
- 27/06/2017

  • Rendu Rouen
  • juil. août A (acheteur) 2017
  • 139 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK