Phytos : La séparation à nouveau en débat au Sia (vidéo) - Actualités - Agrodistribution - Coopératives et négoces

Phytos La séparation à nouveau en débat au Sia (vidéo)

Agrodistribution | Publié le lundi 25 février 2019 - 14h30

Un an après une première confrontation, Agrodistribution a de nouveau convié le 25 février, sur le plateau du Village semence au Salon de l’agriculture, quatre participants à débattre au sujet de la séparation du conseil et de la vente de phytos. À découvrir en intégralité.

Notre journaliste Marion Coisne a mené les échanges entre Christophe Grison, président de Valfrance, Jean-Marie Séronie, agroéconomiste, Antoine Pissier, président de la FNA, et Jean-Nicolas Simon, consultant (de g. à dr.). © R. FOURREAUX

Notre journaliste Marion Coisne a mené les échanges entre Christophe Grison, président de Valfrance, Jean-Marie Séronie, agroéconomiste, Antoine Pissier, président de la FNA, et Jean-Nicolas Simon, consultant (de g. à dr.). © R. FOURREAUX

Au lendemain de la consultation publique de l'ordonnance, et alors que le contenu ne devrait plus beaucoup évoluer, Agrodistribution a profité du Sia pour faire un point un an après un premier débat en conviant les quatre participants de l'année dernière, à savoir Christophe Grison, président de Valfrance, Jean-Marie Séronie, agroéconomiste, Antoine Pissier, président de la FNA et à la tête des Ets Pissier, et Jean-Nicolas Simon, consultant.

Dans l'attente du décret d'application

Au-delà du contenu du texte, sur lequel est revenu Jean-Nicolas Simon, en précisant qu'entre la V3 où « la distribution était relégué à un rôle purement logistique » et la V4, « il y a eu quelques assouplissements », les distributeurs se sont montrés dans l'expectative. « Révolutionner nos métiers en deux ans, ça va être très court », a rappelé Christophe Grison, dont la coopérative « est dans l’attente de l’écriture technique du décret d’application pour se mettre en mouvement et mettre les équipes en place ».

Antoine Pissier a rappelé de son côté que les équipes perçoivent cette nouvelle loi comme une remise en cause de leur métier et regrette « une vision étriquée du métier de distributeur » et de devoir faire « ce choix cornélien » entre la vente et le conseil.

Vers une baisse du prix des phytos... au début

Jean-Nicolas Simon reconnaît que « les changements sont très brutaux, dans une période extrêmement courte », qu’il faut « faire preuve d’énormément d’agilité pour se réinventer », mais qu’après cette période de transition, « ça peut profiter au métier » et que les distributeurs auront l’occasion de « se professionnaliser et de montrer le meilleur de la profession ».

Et si les prix des produits phytos vont baisser à court terme, ce sur quoi tous les participant semblaient s’accorder, ils devraient se rééquilibrer par la suite : « La qualité des services, tout ce que fait la distribution, livrer tous les jours, ça a une valeur qu’il faut montrer », prétend Jean-Nicolas Simon.

La distribution agricole toujours incontournable

Enfin, Jean-Marie Séronie, qui s’est toujours voulu poil à gratter sur le sujet, regrette « un système de conseil en France, quels que soient les organismes, qui a perdu beaucoup d’efficacité » et qui est responsable pour partie de la perte de compétitivité de l’agriculture française.

Mais il s’est montré finalement plutôt rassurant pour la distribution : « Il y a vraisemblablement des opérateurs qui vont apparaître, mais sur le moyen-long terme, je parierais que c’est grosso modo la distribution agricole qui, par des alliances, va essaimer des organisations de conseil technique et économique qui seront très puissantes demain. Je ne perçois pas que les chambres d’agriculture et les CER soient en mouvement sur ces sujets-là. »

Retrouvez la séquence en intégralité ci-dessous :

Renaud Fourreaux

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 20/03/2019

  • Rendu Rouen
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 353 €/t
  • Fob Moselle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 360 €/t

Tournesol
- 21/03/2019

  • Rendu Saint-Nazaire
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 325 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK