Seine-Maritime  Le négoce Van Hulle en liquidation judiciaire

Agrodistribution | Publié le mercredi 02 août 2017 - 18h18

Le 28 juillet, le tribunal de commerce de Dieppe a placé le négociant en céréales Van Hulle Agro-distribution en liquidation judiciaire, avec trois mois de poursuite d’activités. Des questions sur la gestion de l’entreprise subsistent.

Après un an de redressement, Van Hulle n’a pas réussi à suffisamment épurer son passif abyssal de 51 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 55 M€ en 2016.

Après un an de redressement, Van Hulle n’a pas réussi à suffisamment épurer son passif abyssal de 51 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 55 M€ en 2016.

Sans grande surprise, le négociant normand Van Hulle Agro-distribution a été placé en liquidation judiciaire le 28 juillet. Après un an de redressement, Van Hulle n’a pas réussi à suffisamment épurer son passif. Il faut dire qu’il était abyssal : 51 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 55 M€ en 2016 ! « Son apurement paraît relever du rêve », note le procureur. Selon le jugement du tribunal de commer­ce de Dieppe, les créances du négociant sont estimées à 11 millions d’euros auprès des agriculteurs et 33 M€ auprès des banques.

Les éventuels repreneurs ont jusqu’au 29 septembre pour se faire connaître. Matthieu Van Hulle veut encore y croire, et espère que ces trois mois seront « utiles pour formaliser une recapitalisation » de l’entreprise.

« Une gestion qui laisse dubitatif »

Le jugement du 28 juillet révèle également une gestion approximative de l’entreprise : « L’administrateur judiciaire a établi des observations qui laissaient dubitatif sur le fonctionnement de l’entreprise. » En effet, les éléments de comptabilité de base (marge brute, résultat, consommation de trésorerie) et l’inventaire des stocks étaient incomplets ou approximatifs.

Une faille dans le système

Pour un négociant d’Eure-et-Loir, à qui Van Hulle doit encore plus de 100 000 euros, il y a une faille dans le système. « Quand je vois comment notre commissaire aux comptes est pointilleuse pour des détails, ce n’est pas possible qu’une structure comme celle de Van Hulle passe entre les mailles du filet. Qu’est-ce qui fait que, dans notre profession, un tel dysfonctionnement est possible, sans aucune alerte ? » Ce négociant compte attaquer la société Van Hulle au tribunal pénal pour escroquerie, afin de récupérer la somme escomptée et pouvoir accéder au dossier.

Aude Richard

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 19/10/2017

  • Rendu Rouen
  • standard oct. déc. A (acheteur) 2017
  • 155 €/t
  • Fob Creil
  • Fourrager 72/73 oct. mars A (acheteur) 2017
  • 147 €/t

Blé dur
- 17/10/2017

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • oct. N (nominale) 2017
  • 220 €/t

Maïs
- 19/10/2017

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager oct. déc. A (acheteur) 2017
  • 141 €/t
  • Fob Creil
  • fourrager oct. déc. A (acheteur) 2017
  • 147 €/t

Orge de brasserie
- 19/10/2017

  • Fob Creil
  • oct. mars Sebastian, 11,5 % maxi. 2017
  • 197 €/t

Orge de mouture
- 19/10/2017

  • Rendu Rouen
  • oct. déc. A (acheteur) 2017
  • 149 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK