Sorbitol en Syrie : La plainte contre Tereos classée sans suite - Actualités - Agrodistribution - Coopératives et négoces

Sorbitol en Syrie La plainte contre Tereos classée sans suite

Agrodistribution | Publié le mardi 09 avril 2019 - 17h46

Le 8 avril, le parquet antiterroriste de Paris a classé sans suite la plainte visant Tereos pour acte de terrorisme et complicité.

C’est pour une livraison en Syrie de sorbitol, un dérivé du sucre pouvant être utilisé pour la fabrication d’explosifs, que Tereos a été attaqué. © B. CAILLIEZ

C’est pour une livraison en Syrie de sorbitol, un dérivé du sucre pouvant être utilisé pour la fabrication d’explosifs, que Tereos a été attaqué. © B. CAILLIEZ

Le 8 avril, le parquet antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris a annoncé sa décision de classer sans suite la plainte contre X dont faisait l’objet la coopérative Tereos, depuis le 20 mars dernier. Maître Jade Dousselin, avocate au barreau de Paris, avait en effet déposé plainte pour acte de terrorisme, pour le compte de huit coopérateurs dont elle n'avait pas révélé le nom.

Elle accusait la coopérative d’avoir maintenu des livraisons de sorbitol en Syrie en 2017, alors que l’ONG, Conflict Armament Research, avait alerté sur la présence de sacs de sucre en provenance de l’une des usines picardes du groupe, dans un entrepôt de l’État Islamique en novembre 2016. Le sorbitol, mélangé à d’autres produits, peut être utilisé pour la fabrication de bombes artisanales.

Pas d’infraction à caractère terroriste

« L’examen de cette plainte n’a pas révélé d’infractions à caractère terroriste, a précisé le parquet, ni l’existence d’une entente ou d’un groupement susceptible d’avoir réuni la société Tereos et l’organisation État islamique ou toute autre organisation terroriste, y compris de façon indirecte ... » Par conséquent, le ministère public estime que l’association de malfaiteurs terroriste n’est pas établie.

« La justice adresse ainsi un signal fort concernant les accusations indignes et infondées portées par ces plaignants, a déclaré Tereos dans un communiqué publié le 9 avril. Étant donné la gravité du motif de la plainte, la rapidité par laquelle la justice a répondu à cette plainte démontre, si besoin était, que Tereos n’a rien à se reprocher dans ce dossier et permet d’innocenter complètement la coopérative. »

Dénonciation calomnieuse


« Nous allons maintenant pouvoir passer à la deuxième phase de cette affaire, à savoir la plainte que nous avons déposée pour dénonciation calomnieuse contre les auteurs de cette plainte, souligne un porte-parole de Tereos. Le classement sans suite va enfin nous permettre d’en savoir plus sur l’identité de ceux qui ont porté plainte, s’il s’agit réellement de coopérateurs ou pas, car nous n’en sommes pas certains. »

« Abasourdie » par cette décision

Maître Dousselin, de son côté, se dit abasourdie par le classement sans suite de sa plainte, « car la décision a été prise très rapidement, sans aucune enquête et en l’absence de motivation claire pour l’avis de classement. Nous allons former un recours hiérarchique auprès du Procureur général dans les jours à venir. »

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 23/04/2019

  • Rendu Rouen
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 356 €/t
  • Fob Moselle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 363 €/t

Tournesol
- 23/04/2019

  • Rendu Saint-Nazaire
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 330 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK