Sucre Démissions chez Tereos : les 70 élus concernés s’expliquent

Agrodistribution | Publié le mardi 24 juillet 2018 - 18h00

Mots-clés :

,

,

C'est pour désaccord sur la gouvernance de la coopérative et ses résultats de gestion que 70 des 73 élus des cinq sucreries Tereos du Nord-Pas-de-Calais et de l'Oise ont démissionné, indiquent ces derniers dans un communiqué du 24 juillet. Ils précisent également leur intention de tous se représenter.

Les élus démissionnaires estiment que, depuis 2012, Tereos perd du terrain en termes de résultat net par rapport à de grands concurrents européens. © P. MONTIGNY

Les élus démissionnaires estiment que, depuis 2012, Tereos perd du terrain en termes de résultat net par rapport à de grands concurrents européens. © P. MONTIGNY

« Nous avons démissionné de nos mandats de conseillers de région de la coopérative Tereos SCA, et de membres du conseil de surveillance, pour exprimer notre désaccord à l'égard d'une gouvernance défaillante et des résultats de la gestion de notre coopérative », précisent, dans un communiqué de presse daté du 24 juillet, les 70 élus qui avaient adressé leur démission le 9 juillet dernier, au président du Conseil de surveillance de Tereos.

Les cinq sucreries représentent 45 % des tonnages

Ce sont 70 conseillers sur les 73 élus des trois régions Nord Littoral, Nord et Picardie Ouest qui correspondent aux cinq sucreries d'Attin, Boiry et Lillers, dans le Pas-de-Calais, Chevrières dans l'Oise et Escaudœuvres dans le Nord. Ces cinq sucreries représentent 7 500 coopérateurs sur les 12 000 que compte la coopérative, et 45 % du tonnage de betteraves.

« Nous n'acceptons plus la gouvernance de notre coopérative, soulignent les élus concernés. La coopérative unique devait être synonyme de plus de transparence, de plus de démocratie. Au lieu de cela, nous avons eu une confiscation des débats et le non-renouvellement de deux membres du conseil de surveillance pour des motifs qui n'ont jamais été débattus (...). Le vif débat qui existe depuis des mois au sein du Conseil de surveillance aurait dû être exposé, sereinement, dans chaque section, et lors de notre AG plénière. »

« Le plus mauvais résultat net des groupes sucriers européens »

Les élus démissionnaires estiment aussi que les résultats de Tereos ne sont pas à la hauteur des investissements effectués et de ce qu'ils seraient en droit d'attendre d'un groupe qui totalise 4,4 milliards d'euros d'actifs immobilisés. Ils constatent que depuis 2012, Tereos perd du terrain en termes de résultat net par rapport à de grands concurrents européens comme Nordzucker et Südzucker.

« Cette année, avant même d'être confrontés au plus dur de la crise sur les marchés sucriers européens et mondiaux, indiquent-ils, nous avons publié le plus mauvais résultat net des grands groupes sucriers européens, alors que nous sommes à la fois l'un des leaders du secteur en Europe, et l'un des plus diversifiés. Une gestion performante aurait dû être capable de nous remonter bien plus que les 0,86 euros de dividendes à la tonne de betteraves (...). »

« Des employés compétents, professionnels »

Les conseillers de région soulignent également dans le communiqué, que leur démission ne correspond pas « à un abandon de coopérateurs. Bien au contraire, nous avons l'intention de continuer à les représenter, après avoir expliqué nos positions, et ainsi leur permettre de voter en pleine conscience (...). Mais n'oublions pas l'essentiel, ajoutent-ils, Tereos compte des employés compétents, professionnels, dans les usines, dans les bureaux. Ensemble, nous avons les moyens de faire en sorte que Tereos redevienne une belle coopérative rentable, présente dans le sucre et dans l'amidon. »

Contacté par téléphone le 24 juillet, Tereos n'a pas souhaité s'exprimer.

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 13/08/2018

  • Rendu Rouen
  • août sept. N (nominale) 2018
  • 367 €/t
  • Fob Moselle
  • août sept. N (nominale) 2018
  • 376 €/t

Tournesol
- 14/08/2018

  • Rendu Saint-Nazaire
  • août N (nominale) 2017
  • 325 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK