Sucre  Passe d’armes entre Cristal Union et Tereos

Agrodistribution | Publié le mercredi 17 octobre 2018 - 13h06

La coopérative Cristal Union accuse son concurrent Tereos de proposer à certains de ses adhérents de quitter Cristal Union pour rejoindre Tereos. Une information que dément complètement Tereos.

Olivier de Bohan, président de Cristal Union : « Les agissements insidieux de Tereos sont intolérables. » © B. CAILLIEZ

Olivier de Bohan, président de Cristal Union : « Les agissements insidieux de Tereos sont intolérables. » © B. CAILLIEZ

Les 12 et 13 octobre derniers, les agriculteurs qui livrent leurs betteraves dans les usines de Champagne-Ardenne­ du groupe Cristal Union ont reçu un courrier de leur coopérative, dans lequel ses dirigeants dénoncent une tentative de Tereos de récupérer certains de ses coopérateurs.

« Plusieurs de nos adhérents, mixtes ou non mixtes, nous ont fait part des démarches entreprises par les services de l’usine Tereos de Connantre (Marne), les incitant à quitter Cristal Union pour rejoindre Tereos, expliquent Olivier de Bohan, président de Cristal Union, et Alain Commissaire, directeur général, dans ce courrier. De la même façon, de nombreux cadres de nos usines ont fait l’objet de tentatives de débauchage par des membres de la direction de Tereos. »

Dénigrement et informations mensongères

Ils estiment que c’est une façon pour Tereos de faire diversion compte tenu de ses problèmes internes actuels­, la démission d’une partie de son conseil de surveillance et l’exclusion de trois de ses adhérents. « Ces agissements insidieux sont intolérables, d’autant plus qu’ils s’accompagnent d’un dénigrement de Cristal Union et d’informations mensongères, ajoutent les dirigeants dans leur courrier. Nous voulons réagir devant un tel comportement qui n’a plus rien à voir avec notre monde coopératif ! »

Ils rappellent que Cristal Union poursuit son développement « sur un modèle basé sur la maîtrise de la transformation des productions agricoles de ses adhérents avec des outils industriels performants, une gouvernance de proximité dans nos différents territoires, une gestion financière saine et un développement international maîtrisé reposant sur une stratégie de partenariats cohérente et pragmatique qui fait ses preuves ».

Un démenti catégorique de Tereos

« Nous sommes scandalisés par ce courrier de Cristal Union qui n’a pas d’autre objectif que de torpiller notre projet d’augmenter la capacité de production de notre usine de Connantre dans la Marne, souligne Gérard Benedetti, directeur communication et RSE de Tereos. Quand Cristal Union a annoncé le projet d’augmentation de la capacité de sa sucrerie de Bazancourt, Tereos n’a pas fait un commentaire et n’a pas commencé à se poser en victime. Nous sommes profondément choqués par les attaques systématiques de Cristal Union. Nous n’avons par ailleurs débauché aucun cadre de chez eux. Un certain nombre d’anciens cadres de Tereos travaillent aujourd’hui en revanche chez Cristal Union. »

Le directeur de la sucrerie de Connantre avait annoncé au quotidien régional L’Union, quelques jours plus tôt, que Tereos était en train d’étudier la possibilité de faire passer de 24 000 à 30 000 t les capacités de son usine du sud de la Marne dans le cadre de son projet Ambition 2022.

Blandine Cailliez

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 14/11/2018

  • Rendu Rouen
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 374 €/t
  • Fob Moselle
  • janv. mars N (nominale) 2018
  • 378 €/t

Tournesol
- 15/11/2018

  • Rendu Saint-Nazaire
  • nov. mars N (nominale) 2018
  • 300 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK