Sucre Tereos étudie l’ouverture de son capital

Agrodistribution | Publié le mardi 12 juin 2018 - 16h17

Lors de sa conférence de presse annuelle, le mardi 12 juin à Paris, le désormais deuxième sucrier mondial a indiqué réfléchir à l'ouverture de son capital pour soutenir son développement.

Alexis Duval, président du directoire, et François Leroux, le nouveau président du Conseil de surveillance de Tereos. © R. FOURREAUX

Alexis Duval, président du directoire, et François Leroux, le nouveau président du Conseil de surveillance de Tereos. © R. FOURREAUX

« Avec 5,3 millions de tonnes de sucre produit en 2017-2018, soit 26 % de plus que l'exercice précédent, Tereos est devenu cette année le deuxième sucrier mondial », ont annoncé les dirigeants du groupe à l'occasion de la traditionnelle présentation des résultats de l'exercice 2017-2018 (qui s'est terminé fin mars 2018). Ce bond de plus de 1 Mt fait passer le français devant le thaïlandais Mitr Phol (4,4 Mt) et le brésilien Raisen (4,3 Mt), mais il est toujours derrière l'allemand Südzucker (6,25 Mt).

Tout près de la barre des 5 milliards d'euros

Le groupe se réjouit d'« une année exceptionnelle de production » qui a permis de compenser l'évolution défavorable des cours du sucre. Au final, si le chiffre d'affaires est en hausse de 3 %, à 4,99 milliards d'euros, l'Ebitda se retrouve en baisse de 2 % à 594 millions d'euros, et le résultat net consolidé à - 18 M€ (contre + 106,7 M€ l'an passé). 63 M€ de compléments de prix et dividendes ont été versés aux coopérateurs (contre 26 M€ en 2016-2017).

En Europe, Tereos avance une hausse de trois points de sa part de marché, à 14 %. Elle n'était que de la hauteur de son quota, 10,6 %, auparavant.

145 jours de campagne en France

En France, le groupe a pu relever de 45 % la production moyenne par sucrerie en raison de volumes de betteraves contractées en hausse de 25 %, d’une campagne record de 145 jours et d’un rendement betteravier de 95 t/ha. Cela lui a permis de gagner « à périmètre constant » 800 000 tonnes de production, un niveau équivalent à celui atteint lors de la reprise de Beghin Say en 2002.

Pour 2018-2019, si le groupe estime que le volume des exportations à partir de l'Europe serait en augmentation, il est vraisemblable que les résultats de la division sucre en Europe soient en baisse.

Une ouverture « forcément minoritaire »

Enfin, Tereos va annoncer aux coopérateurs, lors des prochaines AG, qu'une étude sur l'ouverture au capital allait être initiée. Il s'agit, selon le président du directoire, Alexis Duval, « d'appuyer une stratégie ambitieuse, comme c'est le cas dans d'autres groupes coopératifs français ou étrangers ». Ceci « plutôt dans un objectif d’être leader sur nos marchés », selon François Leroux, président du Conseil de surveillance depuis février.

Rien de plus n'a été dévoilé, ni l'échéance, ni le montant de l'ouverture. Juste quelques précisions d'Alexis Duval : « Ce sera forcément minoritaire, et plutôt à l'échelle du groupe dans un esprit de simplicité, lisibilité et clarté. »

Renaud Fourreaux

Sur le même sujet

Sucre Tereos se renforce au Brésil Publié le 28 juin 2018

Sucre  Cristal Union supprime le prix minimum Publié le 14 juin 2018

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 22/10/2018

  • Rendu Rouen
  • standard oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 197 €/t
  • Fob Creil
  • standard oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 190 €/t

Blé dur
- 16/10/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • oct. déc. N (nominale) 2018
  • 210 €/t

Maïs
- 22/10/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 160,25 €/t
  • Fob Creil
  • oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t

Orge de brasserie
- 22/10/2018

  • Fob Creil
  • Irina, 11,5 % maxi 2019
  • 227 €/t

Orge de mouture
- 22/10/2018

  • Rendu Rouen
  • oct. déc. A (acheteur) 2018
  • 200 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK