Sud-Ouest Agribio Union se sépare de son DG et revoit sa stratégie

Agrodistribution | Publié le lundi 14 janvier 2019 - 17h09

La montée en puissance de la production de céréales et d'oléoprotéagineux bio est si importante qu'elle oblige les six coops fondatrices d'Agribio Union, dans le Sud-Ouest, à se réorganiser. Ce qui pousse vers la sortie le DG, Nicolas Lecat.

Président d’Agribio Union, Olivier Ladevèze préside aussi le directoire chargé de recruter un nouveau directeur général. © EURALIS

Président d’Agribio Union, Olivier Ladevèze préside aussi le directoire chargé de recruter un nouveau directeur général. © EURALIS

Si Agribio Union se sépare de son directeur général, Nicolas Lecat, présent à la tête de l’entreprise depuis vingt ans, l’union de coops n’en reste pas moins très active et affiche même de grandes ambitions.

« Aucune dissolution d’Agribio Union n’est à l’ordre du jour, confirme Olivier Ladevèze, son président. Les six coops (1) qui la composent ont réaffirmé leur attachement à l’union, qui offre aujourd’hui de très belles perspectives. Mais les volumes se développent tellement vite que nous avons dû modifier notre stratégie. » Une orientation qui, visiblement, ne plaît pas à Nicolas Lecat, lequel, selon Olivier Ladevèze, « ne se retrouve plus dans la nouvelle stratégie d’Agribio Union ».

125 000 tonnes attendues en 2020

Alors qu’elle a commencé, il y a vingt ans, en collectant 10 000 t, Agribio Union a stocké et commercialisé 63 000 t de céréales et d’oléoprotéagineux bio en 2017, 55 000 t en 2018 (contre 70 000 t attendues, si les conditions climatiques avaient été meilleures) et devrait atteindre 125 000 t en 2020.

« Nous allons passer de 1 500 producteurs bio aujourd’hui à 2 000 dans deux ans, poursuit Olivier Ladevèze. En 2018, nous avons enregistré 15 000 ha supplémentaires en conversion, et il y en aura autant en 2019 et en 2020. Devant l’urgence de la situation, nous devons changer de braquet. »

Les coops réintègrent leurs techniciens bio

Afin que leur activité de conseil soit plus efficace sur le territoire, face au nombre grandissant d’adhérents travaillant en bio, les six coops ont ainsi repris la gestion directe de leurs techniciens, auparavant détachés auprès d’Agribio Union, ainsi que l’organisation de leurs productions. Elles ont aussi réintégré la distribution d’agrofournitures.

Elles vont également devoir stocker elles-mêmes une partie des volumes, car Agribio Union, qui a investi 5,3 M€ en 2018 dans un nouveau silo de 11 200 tonnes, à Monbahus (Lot-et-Garonne), ne va pas pouvoir construire d’autres outils assez rapidement. L’union envisage cependant, d’ici à 2020, un nouveau site de stockage dans le nord du Gers, où de gros volumes vont arriver.

L’union garde son rôle structurant des relations amont-aval

« Agribio Union garde toutefois son activité de valorisation des produits et ses relations privilégiées avec le marché qui lui permettent de structurer l’offre amont-aval et de mettre en place les cahiers des charges demandés par les clients, précise le président. Aujourd’hui, les surfaces arrivent, il faut qu’il y ait un marché en face et que les débouchés soient sécurisés. »

Nicolas Lecat quittera l’entreprise fin février d’un commun accord. Les coops ont mis en place un directoire de trois personnes pour la gérer, en attendant qu’un remplaçant soit recruté, d’ici à la fin de l’exercice au 30 juin 2019.

(1) Acteo (Vivadour), Alcor (Terres du Sud), Alliance Occitane (Arterris), Coop Agribio, Euralis et Maïsadour.

 

Florence Jacquemoud

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Oléagineux

Colza
- 20/02/2019

  • Rendu Rouen
  • mars mai N (nominale) 2018
  • 358 €/t
  • Fob Moselle
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 366 €/t

Tournesol
- 20/02/2019

  • Rendu Saint-Nazaire
  • avril juin N (nominale) 2018
  • 315 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK