Sud-Ouest  Quatre fabricants proposent un aliment tracé pour l’AOP Ossau-Iraty

Agrodistribution | Publié le jeudi 27 octobre 2016 - 15h22

Lors de l’assemblée générale de l’AOP, vendredi 21 octobre, les quatre principaux opérateurs, Euralis, Lur Berri, Mendikoa et Sanders Euralis, ont dévoilé leur offre d’aliments tracés pour s’adapter au nouveau cahier des charges de l’Ossau-Iraty.

L’AOP Ossau-Iraty et les fabricants d’aliments ont dévoilé, vendredi dernier, leur logo d’aliments tracés.

L’AOP Ossau-Iraty et les fabricants d’aliments ont dévoilé, vendredi dernier, leur logo d’aliments tracés.

Le syndicat de défense de l’AOP ovine a décidé, il y a quelques années, de renforcer son cahier des charges. A compter du 1er février 2018, l’ensilage de maïs sera interdit pour les brebis en lactation et les achats hors zones limités à 280 kg de matière sèche par brebis et par an.

Le nouveau logo de la zone, selon le produit et la provenance des matières premières, les fabricants d’aliments affichent 100 %, 68 %, ou 50 %.

Les principales coopératives locales, Euralis, Lur Berri, Mendikoa et Sanders Euralis ont donc pris la peine, lors de la dernière moisson de maïs grain, de réserver des cellules à cet effet. Dès novembre, elles proposeront aux 1 400 éleveurs concernés, des céréales tracées sur lesquelles elles appo­se­ront le nouveau logo « x % produit sur la zone AOP Ossau-Iraty » (en fonction du pourcentage du produit et de la provenance des matières premières), créé en partenariat avec le syndicat.

Réorganisation des sites de production

Conscientes de l’enjeu, elles réorganisent leurs sites de production. Euralis va dédier son séchoir d’Oloron au maïs issu de la zone et passer sa production de 13 000 à 20 000 tonnes. Le site de Pédefer de Lur Berri stocke le maïs cultivé dans la zone. Ainsi, dès la prochaine campagne, l’usine de granulés d’Aicirits produira quatre formules allant de 28 à 45 % et permettra à ses associés de créer leurs mélanges, à partir des céréales produites sur leurs exploitations.

La petite coopérative Mendikoa a vu son projet d’unité de séchage et stockage de Mauléon-Licharre capoter. En attendant un nouveau permis de construire, elle bénéficie de quatre unités de séchage chez quatre céréaliers. Sa station de mélange d’Ispoure continuera à traiter 4 500 tonnes de maïs de la zone, destinées aux élevages ovins. En plus, elle souhaite mettre en avant le reste de son offre de regarnissage de prairie, correcteur d’amendements organiques, minéraux…

Efforts rentabilisés par la nouvelle AOP Kintoa

Quant à Sanders-Euralis, des groupes Avril et Euralis, il propose depuis octobre du maïs et du blé, issus de la zone ainsi que des mélanges et granulés fabriqués à partir de 5 à 50 % de produits tracés, grâce à des cellules dédiées dans son usine de Lons.

Ces efforts seront largement rentabilisés puisque le cahier des charges de la toute nouvelle AOP porcine Kintoa, prévoit pour l’engraissement des porcs un « aliment composé pour 70 % au minimum de matières premières en provenance de l’aire géographique », assez similaire à celle de l’AOP fromagère.

Gaia Campguilhem

 Soyez le premier à commenter cet article
Commentaires : Fonctionnalité réservée aux abonnés

Si vous êtes abonné, inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris

Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site www.agrodistribution.fr en vous abonnant à la revue Agrodistribution.

Je m'abonne

Découvrez notre revue papier pendant 2 mois ainsi que tous les contenus du site www.agrodistribution.fr en remplissant le formulaire suivant :

Je découvre

Charte des commentaires

Cours et marchés

Céréales

Blé tendre
- 14/12/2018

  • Rendu Rouen
  • standard déc. A (acheteur) 2018
  • 201 €/t
  • Fob Creil
  • standard janv. mars A (acheteur) 2018
  • 191 €/t

Blé dur
- 11/12/2018

  • Rendu Port-La-Nouvelle
  • déc. N (nominale) 2018
  • 215 €/t

Maïs
- 14/12/2018

  • Rendu Bordeaux
  • fourrager janv. fév. A (acheteur) 2018
  • 170 €/t
  • Fob Creil
  • déc. mars A (acheteur) 2018
  • 175 €/t

Orge de brasserie
- 14/12/2018

  • Fob Creil
  • Sebastian, 11,5 % maxi. 2018
  • 213 €/t

Orge de mouture
- 14/12/2018

  • Rendu Rouen
  • janv. mars A (acheteur) 2018
  • 199 €/t
Tous les cours et tendances

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK