Face au désinvestissement en phosphore en France (des apports divisés par quatre en quarante ans, et en recul encore de 10 % en 2016-2017), Timac Agro France a décidé de prendre le taureau par les cornes et de remettre cet élément au coeur de la fertilisation en proposant une approche simplifiée pour optimiser et piloter les apports de phosphore. « Nous ne sommes pas là pour nous substituer aux instances du métier, mais on se doit...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !