Un premier essai a eu lieu, fin août, sur une parcelle expérimentale de maïs d'environ un hectare dans le Gers, juste avant le dernier tour d'irrigation. Il a suivi plusieurs modalités faisant varier la quantité de semen­ces apportée et le type de couvert végétal semé. Deux autres semis, ont eu lieu les 19 et 20 septembre, dans les Landes, sur 1,3 hectare, sur du maïs semence, avec une seule variété de couvert...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !