« Tout commence il y a vingt-cinq ans, raconte Régis Serres, président délégué d'Arterris, en charge de la filière semences. Nous étions un groupe de jeunes agriculteurs actifs à être entrés au conseil d'administration de la coopérative Greniers du Razès, et nous cherchions à développer des cultures à valeur ajoutée. A l'époque, KWS ne possédait pas d'usine...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !