« Dire ce que l’on fait et s’attacher à faire ce que l’on dit », est le premier précepte que Christophe Congues souhaite mettre en pratique dans sa gouvernance d’Euralis. Mais aussi « prendre son destin en main et ne pas subir », en digne héritier de Christian Pèes, dirigeant visionnaire qui, il y a un an, avait amené son groupe à choisir le conseil. « Vendre des phytos n&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !