Parmi les points d’inquiétude de la profession sur la mise en œuvre de la séparation, les CEPP étaient en bonne place. La crainte étant que les entreprises n’ayant pas atteint leur quota de certificats voient leur agrément suspendu. Les textes parus en consultation publique cet été n’avait pas rassuré les coopératives et négoces.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !