Agrial se lance dans le sans résidu de pesticides avec une nouvelle gamme de légumes conditionnés, Agrilogique, pour ses marques Priméale et Florette.

Pour produire ces légumes, les producteurs doivent répondre à un cahier des charges reposant sur quatre grands piliers : favoriser la biodiversité, promouvoir la fertilisation organique et minérale, privilégier une agriculture de précision et favoriser les alternatives à la chimie pour une protection naturelle des cultures.

Des prix majorés de 20 à 30 %

« La somme des moyens mis en œuvre doit aboutir à un résultat clair attendu : des légumes conditionnés sans résidu de pesticides, explique Agrial, c’est une exigence forte de moyens et de résultats. » Ainsi les légumes produits, analysés par un laboratoire extérieur, doivent avoir des résidus, pour plus de 450 molécules phytosanitaires, inférieurs à la limite de quantification de 0,01 mg/kg.

Dès ce mois d’octobre, Priméale proposera aux consommateurs navets, poireaux et carottes sans résidu de pesticides, les pommes de terre arriveront plus tard. Florette suivra dès janvier 2020 avec notamment des cœurs de laitue et d’iceberg. Les prix se situent entre le conventionnel et le bio, soit majorés de 20 à 30 %.

Lucie Petit