À la demande des agriculteurs concernés par le projet de fermeture des sucreries Saint Louis Sucre de Cagny, dans le Calvados, et d'Eppeville, dans la Somme, la CGB vient d'annoncer qu'elle travaille depuis deux mois sur un plan de reprise, avec l'aide de cabinets spécialisés. « Ce projet est en phase de finalisation et repose sur un investissement des planteurs de betteraves, il pourrait prendre la forme d'une coopérative, précise Jean-Jacques...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !