Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier Une poignée de semenciers

réservé aux abonnés

Dans les mains de quelques acteurs, les semences fourragères bénéficient d’un nouvel attrait pour les légumineuses et de la montée en puissance des couverts et dérobées.

Même si la filière fourragères a souffert de campagnes très fluctuantes et de la concurrence de pays plus compétitifs, quelques semenciers y restent très attachés. C’est le cas d’acteurs polyvalents comme RAGT, Semences de France, Limagrain, ou plus spécialisés comme Jouffray-Drillaud en luzerne et le hollandais Barenbrug en graminées. Le secteur en compte aussi d’autres comme Caussade semences, Agri-obtentions...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
En chiffres

Sélectionneurs : 12

Établissements producteurs de semences : 38

Répartition du marché : 1/3 surfaces fourragères et prairies (13 Mha), 1/3 gazon (1,5 Mha), 1/3 couverts et cultures dérobées,

Surface de production de semences : 52 000 ha

CA de la filière : 274,7 M€

Ventes en France : 233,1 M€

CA export : 41,6 M€

CA import : 100,1 M€

Budget pour la recherche : 7,5 M€

Imprimer Envoyer par mail Commenter