Longtemps réticents à l’idée de commercialiser des mélanges de semences, les sélectionneurs ont fini par suivre leurs collègues d’autres pays européens, et depuis 2004, les mélanges de variétés sont autorisés en France pour les espèces fourragères. Leur autorisation s’est ensuite étendue il y a trois ans aux céréales, et en particulier au blé tendre. Ils ont repré...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !