ENTREPRISES - LE NÉGOCE DU MOIS

Bergon mise sur les services et le e-commerce

Alexie Valois - Agrodistribution - n°257 - février 2015 - page 16

Pour perpétuer l'entreprise familiale varoise, les quatre enfants Bergon développent l'accompagnement personnalisé de leurs clients, participent activement aux formations Certiphyto et s'orientent vers le e-commerce.
<p><b>De gauche à droite, Anne Bergon, responsable Grand public, Frédéric Bergon, directeur général, Claude Bergon, le fondateur, Hélène Bergon-Mairesse, responsable Espaces verts horticulture-pépinière, Alexandre Bergon, responsable Distribution arrosage et Brigitte Bergon cofondatrice.</b></p> @Photos France Keyser

De gauche à droite, Anne Bergon, responsable Grand public, Frédéric Bergon, directeur général, Claude Bergon, le fondateur, Hélène Bergon-Mairesse, responsable Espaces verts horticulture-pépinière, Alexandre Bergon, responsable Distribution arrosage et Brigitte Bergon cofondatrice. @Photos France Keyser

En cet après-midi ensoleillé, Anne, Hélène, Frédéric et Alexandre posent ensemble sur notre photo, aux côtés de leurs parents Claude et Brigitte Bergon. « Nous ne pouvons pas nous quitter, c'est pourquoi nous travaillons en famille », assure en souriant Anne Bergon, 41 ans, l'aînée de la fratrie. Chaque jour, cette troisième génération d'entrepreneurs relève avec ses collaborateurs le défi de pérenniser et de moderniser l'entreprise fondée au Muy (Var), en 1936, par le grand-père Léon Bergon.

Même si les périmètres de chacun des frères et soeurs sont définis, travailler ensemble est parfois compliqué. « Querelles et rancoeurs surgissent, puis s'apaisent. Il y a beaucoup d'amour entre nous, mais il a aussi fallu aplanir les jalousies, néfastes à la bonne marche de l'entreprise. Nous avons appris à travailler ensemble, avec l'aide d'un coach notamment », poursuit Anne Bergon.

15 000 références de produits

Le siège de Bergon est implanté près de la voie ferrée où son premier entrepôt a vu le jour. Après guerre, la graineterie familiale qui fournit en semences les petites exploitations se développe. Aux côtés de Léon, Claude Bergon forge son expertise sur le terrain et arrive progressivement à fidéliser une clientèle de viticulteurs, maraîchers et arboriculteurs varois. Et en 1976, Claude structure son négoce agricole. Il dispose aujourd'hui de quatre sites d'appro situés au Muy, au Luc, à Hyères et à Fréjus. L'ensemble constitue 5 000 m² de stockage couvert, et 1 500 places palettes. Cette importante capacité est une aubaine pour les fournisseurs, dans une région où le terrain est rare et cher. Puis, la société se diversifie vers le marché Espaces verts horticulture-pépinière en 1980, avant d'adjoindre en 1986 des Lisa à trois de ses dépôts. Par la suite, le Lisa du Muy devient une vraie jardinerie grand public. Ainsi, professionnels et particuliers disposent chez Bergon de quelque 15 000 références de produits ! Le négoce Bergon est membre associé d'Agridis depuis 1984. « Avec une politique commerciale commune et une bonne logistique, notre centrale d'achat est performante, explique Claude Bergon. Etant curieux de nature, mais assez isolé ici dans le Var, j'ai choisi d'adhérer aussi à la FNA afin de partager avec mes confrères nos connaissances. »

Aujourd'hui, à 75 ans, cet entrepreneur-né, est encore présent tous les jours au bureau. Des clients ont gardé l'habitude de l'appeler pour lui demander conseil et Anne, responsable Grand public, le convie volontiers aux négociations avec des fournisseurs parce qu'« il est très fort ! ». En 2010, Claude et Brigitte Bergon ont officiellement transmis les rênes du groupe à leurs quatre enfants. Cette année-là, pourtant, ils ont bien cru avoir tout perdu.

800 agriculteurs en compte

Le dépôt du Muy, les bureaux et la boutique ont été submergés par les inondations du 15 juin 2010. Une vague gigantesque qui a causé au négoce quelque deux millions d'euros de dégâts. « Nous avons mis plusieurs mois pour tout nettoyer, se souvient Frédéric Bergon, 35 ans, directeur général. Nous devions travailler tous regroupés au premier étage. Même dans ces conditions spartiates nous avons poursuivi l'activité. Avec toutes ces pluies, les clients avaient plus que jamais besoin de produits phytos. Nous nous sommes appuyés sur nos trois autres dépôts et le soutien d'Agridis. » Son père complète avec cette métaphore : « Ce sont ses racines qui protègent le mieux un plant dans la tourmente. »

Car si le négoce Bergon a diversifié ses activités, l'agriculture demeure sa principale activité et représente 39 % du chiffre d'affaires. Sur 4 100 clients en compte, 800 agriculteurs se fournissent principalement en engrais, produits phytos et matériel varié. « Ils sont en grande majorité viticulteurs à 85 %. Leur panier moyen annuel varie de 500 à 1 500 €/ha. Nous servons aussi en arboriculture des oléiculteurs, des producteurs de figues à Solliès-Pont, quelques céréaliers, maraîchers et horticulteurs. Nous privilégions les structures fiables et pérennes », précise Frédéric Bergon. La vente des produits est, pour Nicolas Martel, directeur commercial des professionnels, le résultat d'un accompagnement tout au long de l'année : « Nos techniciens conseillers préconisateurs sont chaque jour sur le terrain pour conseiller les producteurs. La finalité lors du bilan de fin de campagne est une belle récolte, réussie ensemble. » Bergon organise une fois par mois des réunions d'information sur les produits ou la réglementation, propose des analyses, profils de sols, et met en place des outils d'aide à la décision pour un diagnostic précis des traitements. Une première station météorologique Agridis a été implantée l'an dernier chez un client. Dix autres domaines viticoles varois souhaitent en 2015 participer au réseau national. « Avec un point météo très précis, il sera désormais possible de faire tourner des modèles prévisionnels des risques de maladies oïdium et mildiou. Sur cette base scientifique, nous pourrons établir un calendrier précis des travaux, des dosages, et pourquoi pas, parfois ne préconiser aucun traitement », explique Baptiste Peidro, 35 ans, technicien conseiller préconisateur.

En viticulture et maraîchage, le département du Var fait partie des leaders du bio français. L'agriculture raisonnée et la fertilisation bio sont présentes depuis longtemps chez Bergon qui accompagne aussi l'installation des stations phytos, du diagnostic à la demande de subvention. Et avec Adivalor, le négociant a mis en place la collecte des produits phytos non utilisables et des emballages vides de produits phytopharmaceutiques. Un service indispensable aux différentes filières. Ayant reçu en 2013 le nouvel agrément pour la distribution des produits phytos, l'entreprise a eu à coeur de former son personnel et d'organiser des sessions pour ses clients professionnels, en partenariat avec le CFPPA d'Hyères. « Cela nous permet d'être des acteurs responsables du plan Ecophyto et de continuer le métier tout en respectant la réglementation, » explique Céline Ropers, en charge de l'organisation de ces formations. Depuis 2013, au siège de Bergon, 240 personnes ont ainsi été certifiées et en 2015, 80 autres le seront. « Une formatrice du CFPPA vient chez nous au Muy. Nos clients apprécient de faire leur stage pas trop loin de chez eux. »

Dans le Var et les Alpes-Maritimes, les trajets sont souvent longs et malaisés. « Notre secteur géographique est vaste, et en bord de mer ou en montagne, les domaines sont parfois difficiles d'accès », explique Frédéric Bergon. La logistique du transport est essentielle. La flotte Bergon comprend trois poids lourds et dix véhicules de livraison. Deux chauffeurs expérimentés réalisent quinze livraisons par jour et une vingtaine est effectuée par un prestataire.

Commande en ligne et drive

« Nous maintenons ce service sur mesure tout en accentuant les livraisons directes du fournisseur aux cultures et, toutes activités confondues, cent vingt clients professionnels viennent chaque jour dans l'un des quatre dépôts », poursuit le directeur général. Grâce au digital, il lance en ce mois de février 2015 de nouveaux services pour ses clients : une plate-forme d'e-commerce et deux « drives » au Muy et à Fréjus, où les commandes préparées seront disponibles sous cinq jours. Une vraie nouveauté dans le Var. « Depuis début février, notre site web marchand a une partie dédiée uniquement aux professionnels, avec des tarifs hors taxe, des fiches produits et des fiches de données de sécurité téléchargeables. Un catalogue en ligne sera disponible à partir de fin mars. Nos clients professionnels peuvent commander des analyses de sols en ligne. Nous leur envoyons un sachet, ils nous retournent leur échantillon que nous confions à un laboratoire. Ils peuvent aussi réaliser des devis en ligne », explique Thibault Demaria, le webmaster. Cette plate-forme est aussi accessible sur smartphones et tablettes, à tout moment, pour faciliter les commandes en dehors des horaires de bureaux. Depuis soixante-dix-huit ans, le négoce Bergon s'adapte aux besoins de ses clients et aux évolutions du marché. Ce site marchand, sera son cinquième point de vente... virtuel.

Implanté au coeur du Var et au bord de la Méditerranée

D'Aubagne à Menton, le négoce Bergon fournit les principaux domaines viticoles, des maraîchers et des producteurs d'huile d'olive. Et la jardinerie grand public au Muy sert les particuliers les plus exigeants.

Le Point de vue de

BAPTISTE PEIDRO, TCP

« Apporter des solutions aux producteurs »

« J'ai longtemps vécu en tant qu'expatrié en Polynésie française. Sous statut militaire, je formais au CAP agricole et j'intervenais à l'université de Papeete. Rentré en métropole en 2010, j'ai intégré la société Bergon l'année suivante. Je suis leur « petit ambassadeur ». Des Arcs à Villeneuve-Loubet, je rends visite chaque jour aux producteurs pour leur apporter des solutions. Je m'occupe de 150 viticulteurs et d'une trentaine de maraîchers. Les demandes sont parfois très spécifiques. Dans ce type d'accompagnement, toute notre compétence s'exprime. »

Le Point de vue de

NICOLAS MARTEL, directeur commercial Espaces verts et Agriculture

« Développer les contrats d'accompagnement »

« Entré chez Bergon en 1986, j'anime aujourd'hui la partie Vigne et Espaces verts avec une équipe jeune et motivée de huit personnes, et nous recrutons des profils de technicien conseiller préconisateur. Je leur demande de défendre notre politique commerciale à travers notamment le biocontrôle et des produits respectant l'utilisateur comme l'environnement. Nous voulons développer des contrats d'accompagnement pour assurer à nos clients la meilleure récolte, quantitativement et qualitativement. Je fais aussi partie du comité marketing Agridis vignes sud-est. »

Le Point de vue de

JUSTIN CERDAN, logisticien

« Centraliser tous les flux sur un seul pôle »

« Je pilote au quotidien l'approvisionnement, la réception, le stockage, les livraisons aux clients, les transferts entre les quatre dépôts. Ayant évolué à différents postes chez Castorama, je suis arrivé en 2013 chez Bergon avec un oeil neuf. Nous avons amélioré la sécurité du personnel par des formations et le changement des chariots élévateurs. Nous avons rénové les surfaces de stockage du Muy en 2014 et nous ferons de même à Fréjus en 2015. Cette année le chantier sera aussi informatique. Pour optimiser la gestion du stock et la préparation des commandes, nous centralisons sur une nouvelle plate-forme logistique l'activité des quatre points de distribution. »

Le Point de vue de

MAGALI JIRASEK, responsable de la jardinerie du Muy

« Le même accueil pour les professionnels et les particuliers »

« Je travaille chez Bergon depuis 1992 et j'apprécie l'environnement quotidien de la jardinerie toujours fleurie. Je suis responsable de la caisse et de l'accueil des clients. Nous sommes une équipe de cinq personnes qui aimons ce contact avec le public, nous les conseillons au magasin, dans la serre chaude et la serre froide. Depuis septembre dernier, nous accueillons aussi par l'entrée du magasin les clients professionnels. Ils peuvent ainsi découvrir par la même occasion tous les produits que nous proposons dans cet espace très convivial. »

En chiffres

- CA Agriculture : 4,5 M€ (50 % phytos, 30 % engrais, 20 % matériel).

- Comptes clients : 4 100 viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers, horticulteurs, pépinièristes, centres équestres, entreprises parcs et jardins, services espaces verts des collectivités... dont 800 agriculteurs.

- Effectif : 45 personnes dont 10 TCP.

- Véhicules : 3 poids lourds, 10 véhicules de livraison.

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK