VIE PRO - TC STORY

Piégé par la presse

Yanne Boloh - Agrodistribution - n°272 - juin 2016 - page 54

JEUDI 28 AVRIL, ROND-POINT DE LA SOURCE

Pour Guillaume, TC depuis quinze ans, la journée commençait bien. En sifflotant, il prend le volant de sa voiture aux couleurs de l'entreprise, se réjouissant des couleurs du nouveau logo sur la portière. En s'engageant sur la rocade, il se souvient brutalement qu'il y a aujourd'hui des mouvements de protestation et qu'il risque d'être bloqué. La radio locale le confirme : « Des jeunes agriculteurs viennent d'installer un barrage filtrant au rond-point de la Source. » Bien qu'il n'ait rien contre cette manifestation à laquelle certains de ses clients participent, il n'apprécie pas d'être en retard à son premier rendez-vous. « Zut, j'aurais dû partir un peu plus tôt. » Prenant son mal en patience, il compose le numéro de Jean-Pierre, pour le prévenir. Puis décide de sortir de son véhicule pour s'approcher des manisfestants et voir s'il ne pourrait pas négocier un passage en douceur.

« Monsieur, monsieur, vous êtes bien de la société Approdis ? », entend-il derrière lui. Sursautant, il se retourne et se trouve nez à nez avec une caméra au nom de la télé locale, et le micro d'un journaliste de la radio qu'il écoute. Il sourit et confirme : « Oui, tout à fait, pourquoi ? » « Voudriez-vous nous donner votre sentiment sur le mouvement d'aujourd'hui », demande le journaliste. « Je ne peux parler qu'en mon nom personnel, la situation des agriculteurs est effectivement assez grave alors que leur métier est justement de vous nourrir. »

Mais une autre caméra arrive, cette fois-ci au logo d'une chaîne nationale. « Je ne pensais pas que ça intéresserait le national », dit-il un peu gêné, prêt à remonter dans sa voiture. « N'êtes vous pas responsable de la situation des agriculteurs en tant que fournisseur de produits dangereux pour l'environnement », lance la jeune femme. « Comment ? Dangereux ? Mais de quoi parlez-vous ? se rebiffe-t-il. Les agriculteurs manifestent parce que, vous, les consommateurs des villes, vous refusez de payer le vrai prix pour les aliments. »

Un peu tard, il se souvient de la formation qu'ils ont eu sur la communication. « Vous avez la mort des abeilles sur la conscience », poursuit la journaliste. « Je n'ai rien à vous dire », s'énerve Guillaume en claquant la porte de sa voiture, alors que la caméra continue à tourner.

Le Point de vue de

L'AVIS DU COACH

GILLES DAUXERRE, Team conseil, gilles.dauxerre@orange.fr

Guillaume se laisse « séduire » par le journaliste qu'il connaît. Cependant, il se trompe car il ne peut pas parler « qu'en son nom personnel » devant sa voiture logotée ! Et il laisse poindre un soupçon d'agressivité en disant que le métier des agriculteurs est de « vous » nourrir au lieu de dire « nous » nourrir, plus empathique. Il aurait pu décliner en expliquant qu'il n'était pas qualifié pour s'exprimer.

Guillaume est ensuite l'objet d'une « interview embuscade ». La journaliste cherche à obtenir une petite phrase ou une image où il aurait l'air coupable. Or, Guillaume réagit mal en montrant d'emblée son inquiétude. La journaliste sent la faille. Guillaume perd son calme. Pire, il tourne les talons et se réfugie dans sa voiture. Une image idéale pour pourfendre les fabricants qui fuient leurs responsabilités !

Il avait deux solutions : soit répondre à la question de manière évasive en évoquant le professionnalisme des agriculteurs et des fabricants, soit éluder la question en soulignant que ce n'est pas l'objet de la manifestation en cours... Cette histoire démontre combien il est difficile de répondre aux journalistes sans s'y être préparé, l'important est de rester calme, ne pas se mettre en position défensive et/ou agressive, ne pas mettre fin à l'entretien de manière brutale.

Voir aussi :

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK