VIE PRO - SAVOIR-FAIRE - Instaurer le dialogue avec le grand public - Instaurer le dialogue avec le grand public

CHRISTOPHE DESCRÉAUX, NÉGOCIANT DANS L'ALLIER « J'invite les autres négoces et les coops à communiquer également »

Agrodistribution - n°273 - juillet 2016 - page 45

<p><b>Christophe Descréaux, dirigeant du négoce éponyme, accompagné de Gérald Bacconnier, et Bernard Navetat, deux agriculteurs qui sont intervenus lors de la soirée débat avec le grand public, pour parler autrement de l'agriculture.</b></p> @J. CHABANNE

Christophe Descréaux, dirigeant du négoce éponyme, accompagné de Gérald Bacconnier, et Bernard Navetat, deux agriculteurs qui sont intervenus lors de la soirée débat avec le grand public, pour parler autrement de l'agriculture. @J. CHABANNE

Cela faisait deux ans que l'idée d'organiser un débat public lui trottait dans la tête, afin de communiquer sur la réalité du terrain agricole. « Des agriculteurs sont venus dans mon bureau le lendemain de l'émission Cash Investigation (diffusée le 2 février 2016), relate Christophe Descréaux, dirigeant du négoce du même nom dans l'Allier. J'ai vraiment pensé qu'il fallait agir. Nous communiquons très mal envers le grand public. Si nous ne pouvons pas empêcher ces émissions à sensation réalisées par des Parisiens pour des Parisiens, nous pouvons prendre le taureau par les cornes dans nos provinces pour parler avec notre coeur et nos tripes. » Il rencontre alors le maire de sa commune pour lui suggérer d'organiser une réunion publique autour de l'agriculture. Le 24 mai dernier, le dirigeant, sa responsable qualité, Myriam Cabamus et quatre agriculteurs sont sur l'estrade face à 120 personnes, dont 70 hors secteur agricole. Le négociant espérait au moins 200 personnes. « Les jeunes sont très peu venus. Il aurait fallu organiser un système de vidéo transmission. » Une réunion qui s'est déroulée sur 2 h 30 autour d'un diaporama, préparé par Christophe Descréaux et sa responsable qualité, suivi d'un échange avec la salle assuré par les agriculteurs. Un diaporama pédagogique sur les cultures et l'élevage que le dirigeant est prêt à partager avec des collègues négociants et des coopératives qu'il invite « à organiser au moins une fois ce type de débat dans tous les villages et villes ». Christophe Descréaux a eu recours à certains comparatifs tels que l'image de l'analyse de sang pour mieux parler de l'analyse du sol. Et n'a pas hésité à reconnaître les excès passés par ignorance des impacts. Tout en priant l'assemblée de ne pas « faire le procès des produits utilisés il y a vingt ans. Nous en avons pris conscience et bien évolué ». Un débat constructif y compris pour les cinquante agriculteurs présents, pas forcément clients du négoce et « qui m'ont tous remercié ».

Cet article fait partie du dossier Instaurer le dialogue avec le grand public

Consultez les autres articles du dossier :

Contactez-nous

Une question
ou une
remarque
sur le site,
sur nos
articles ou sur
votre abonnement ?

contactez agrodistribution
Les publications du Groupe France Agricole

Le Groupe France Agricole compte également une maison d'édition : les éditions France Agricole et une activité événements : GFA Events

Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Agrodistribution.fr est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK