Le premier bilan officiel des dégâts causés par la sécheresse en Argentine, établi fin janvier par l'Institut national des technologies agricoles, confirme des pertes importantes et irréversibles en maïs, surtout dans le principal bassin céréalier du pays, la pampa humide.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !