Contrecoup de la fin des quotas, après une hausse de 20 % de la sole de betteraves en France en 2017, et une stabilité en 2018, elle recule de 7 % en 2019, affichant entre 443 000 et 450 000 ha, selon les semenciers, pour 530 000 à 537 000 unités vendues. « Pour 2020, avec la fermeture de quatre sucreries, le marché va perdre 100 % des surfaces de Bourdon et 90 % de celles de Cagny, estime Alice...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !