Franck Sander, président de la CGB, et Pierre Rayé, directeur général du syndicat, ont rencontré dans la soirée du 15 mai, à Strasbourg, les représentants du groupe Südzucker, pour présenter leur projet de reprise des deux sucreries de Cagny, dans le Calvados, et d’Eppeville, dans la Somme, que le groupe allemand veut fermer à partir de 2020. Et les deux dirigeants de la CGB sont rentrés confiants de leur...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !