Il est temps d’élever le niveau d’exigence vis-à-vis des démarches de relation entre TC et agriculteurs. On vit encore sur le terrain des visites sans rendez-vous qui exaspèrent les meilleurs agriculteurs. Ou encore, des visites en prospection lors desquelles, au bout de trois questions, le TC explique à l’agriculteur que ce qu’il fait est mauvais… La médiocrité de ces approches fait peur.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !