Nous avons 70 % d’hommes et 30 % de femmes. C’est lié aux activités du groupe, par exemple dans les abattoirs de viande rouge le travail est très physique, souvent les salariés sont des hommes. C’est plus équilibré dans la volaille. Et sur les métiers amont, au contact des agriculteurs, c’est une majorité d’hommes, autour de 70 %. C’est aussi une conséquence des historiques de formation...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !