Contenu réservé

Agrivoltaïsme : Alliance BFC et TSE annoncent des résultats prometteurs

C'est une parcelle de soja qui a étrenné l'expérimentation d'ombrières agrivoltaïques de TSE avec le soutien agronomique et financier de l'union coopérative Alliance BFC sur sa région.
C'est une parcelle de soja qui a étrenné l'expérimentation d'ombrières agrivoltaïques de TSE avec le soutien agronomique et financier de l'union coopérative Alliance BFC sur sa région. ©Julien Bru studio

Les premières retombées agronomiques de l’ombrière agrivoltaïque de plein champ installée par TSE en Haute-Saône, avec le soutien de l’union de coopératives Alliance BFC, sont encourageantes pour la suite d’une expérimentation prévue sur neuf ans et de nouveaux sites pilotes.

Installer une ombrière agri-photovoltaïque en grandes cultures ne semble pas contrarier les résultats agronomiques et génère au contraire certains avantages. Ce sont les observations relevées par les équipes de TSE, opérateur d’énergie solaire, et de l’union de coopératives Alliance BFC (Bourgogne du Sud, Dijon céréales et Terre Comtoise), après une première récolte de trois hectares de soja semés en juin dernier sous une canopée agrivoltaïque installée à 5,5 mètres sur une exploitation d’Amance, en Haute-Saône.

Moins de stress hydrique

379

Contenu réservé aux abonnés d'Agrodistribution

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
21 %

Vous avez lu 21 % de l'article

Poursuivez la lecture de cet article

en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • Accédez à nos articles
  • Profitez du contenu de notre application
  • Recevez nos newsletters
  • Recevez chez vous 1 numéro de notre revue
Ce contenu est réservé aux abonnés d'agrodistribution
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre