Le virage stratégique d’Axéréal, engagé depuis un an, semble porter ses fruits. Après la fermeture d’une centaine de silos en 2021 et la suppression de 220 postes (150 salariés en moins depuis quatre ans), le groupe coopératif affiche un excédent brut d’exploitation (EBE) de 165 M€, soit + 19 %, pour ses activités « agriculture et filières » (57 % du chiffre d’affaires).

+ 14 % de grains commercialisés sous cahiers des charges

« La transition agricole et alimentaire chez Axéréal n’est plus un objectif, elle est aujourd’hui une réalité, indique Jean-François Loiseau, président d’Axéréal, dans un communiqué à l’issue de l’assemblée générale, le 9 décembre. Les synergies réalisées entre les différentes activités et la montée en puissance des projets de digitalisation nous permettent d’afficher des premiers gains de compétitivité. »

Malgré un contexte compliqué (baisse de 20 % de la récolte à 3,2 Mt, difficultés logistiques, Covid…), Axéréal a maintenu le développement de ses marchés sous cahiers des charges : 620 000 t de grains commercialisés, soit une progression de 14 % par rapport à l’année précédente. La coopérative vise 200 000 t de cultures bas carbone pour la récolte 2022.

Une croissance tirée par Boortmalt

L’autre activité phare du groupe, le malt (43 % du CA), a résisté aux différents confinements et annulations d’évènements. Alors que le marché du malt a fléchi, les volumes vendus par la coopérative via sa filiale Boortmalt ont augmenté (2,65 Mt).

Entre l’intégration des malteries de Cargill, la mise en production d’une malterie en Éthiopie et le changement de système d’information, l’année fut dense, comme l’explique Paul-Yves L’Anthoën, le directeur général du groupe : « Nous finalisons une année riche en extensions de capacité de production : Buckie en Écosse, Athy en Irlande, Cavan en Australie… Nous pouvons désormais adresser une offre puissante à l’ensemble des marchés mondiaux de brasserie et de distillerie. »

Le groupe affiche un chiffre d’affaires de 3,13 Mds€, en hausse de 3 % par rapport à l’année précédente grâce au malt. Les investissements de 2020-2021 restent soutenus à 98 M€, soit 13 M€ de plus que l’année précédente. Enfin, trois jeunes administrateurs ont intégré le conseil d’administration : Flavie Delattre (Loiret), Thibault Lecomte (Cher) et Nicolas Chevrier (Indre-et-Loire).

Aude Richard

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !