En Occitanie, les professionnels du secteur agroalimentaire travaillent depuis plus d’un an à la création d’un Contrat agroalimentaire, feuille de route collective visant à atteindre un Grand Dessein en 2025. Leur ambition : « Développer en Occitanie une alimentation plaisir plus saine et plus durable, avec des entreprises créatrices de valeur sur l’ensemble du territoire ».

« Un fabuleux levier pour les entreprises »

« Depuis que nous avons lancé le projet, il y a un an, la crise est passée par là et nous avons beaucoup travaillé pendant le premier confinement, témoigne Jean-Pierre Arcoutel, président délégué de La Coopération agricole (LCA) Occitanie. Les objectifs donnés sont encore plus d’actualité et ce contrat est un fabuleux levier pour inciter les entreprises à se relever et à être encore plus fortes. L’Association régionale des entreprises agroalimentaires (Area) et LCA Occitanie seront présents pour inciter les entreprises à participer et les accompagner. »

Une belle histoire commune

Cette démarche participative repose sur dix actions opérationnelles qui visent à s’approprier un socle collectif fédérateur, donner les moyens aux entreprises de se transformer, restaurer la confiance, construire un pacte d’union régionale et faire vivre un réseau d’échanges et de projets collaboratifs.

« La première action consistera à créer une belle histoire commune, une alchimie autour de l’agriculture, l’historique des entreprises et les savoir-faire culinaires, que chacun pourra utiliser pour mettre en avant ses produits et avoir une meilleure visibilité », détaille Pierre Méliet, président de l’Area.

Dix actions opérationnelles

La plupart des actions, dans les tuyaux depuis un an, seront mises en œuvre d’ici la fin de l’année. Les plus urgentes portent sur la stratégie des PME et TPE pour se renforcer et sortir de la crise, sur le développement des nouvelles technologies, l’initiation de démarches RSE et l’amélioration de la qualité de vie au travail. Le Contrat encourage aussi la création d’une filière d’approvisionnement régionale équitable grâce à la contractualisation et les opérations de mutualisation (emploi, logistique…).

Le Contrat agroalimentaire Occitanie court jusqu’en 2025. Le conseil régional devrait voter, lors de sa commission permanente de décembre, un budget de 600 000 € pour mettre en place les actions prioritaires. D’autres financements pourront ensuite être trouvés en répondant à des appels à projets.

Florence Jacquemoud
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !