En chiffres, le Naca, c’est 111 négociants et grossistes, 2 000 salariés, 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 4 millions de tonnes de céréales et oléagineux collectés. Les adhérents sont répartis dans 19 départements, de l’Eure-et-Loir aux Pyrénées-Atlantiques. Pour son congrès annuel, le 3 septembre, le réseau a choisi la Charente-Maritime et Jonzac.

Sodepac, dernier arrivé

Côté actualités du réseau, le dernier négoce entré au sein du Naca est Sodepac, à Monsempron-Libos (Lot-et-Garonne), en mars 2021. Deux négoces vendéens ont changé de main : Desfontaines a été repris par Le Gall-Corre (Finistère), et Guyon par Hermouet (Vendée).

Le Naca a choisi comme thématique de son congrès la Pac, notamment « en raison de son incidence sur la commercialisation des productions », explique Patricia Ranouil, avec un verdissement qui va nécessiter de revoir les assolements. La directrice du réseau évoque aussi l’impact sur le développement du label bas carbone et les protéines végétales. « Les négociants travaillent beaucoup sur ces deux thématiques », appuie Patricia Ranouil. L’évènement a réuni 330 personnes. Après des mois compliqués en termes de réunions au vu du contexte sanitaire, « cela fait du bien de se retrouver », exprime la directrice.

Marion Coisne
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
39%

Vous avez parcouru 39% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !