Depuis mardi 26 juillet, un pain 100 % ariégeois est pétri. La coopérative Arterris et la marque de produits agroalimentaires Nòu Ariège Pyrénées, créée par la chambre d’agriculture de l’Ariège, se sont associées pour l’occasion afin d’aboutir au premier pain issu à 100 % de ce département.

Le credo est là : un blé issu d’Ariège, du pain vendu par une dizaine de boulangers de Pamiers, Saint-Girons ou du Mas-d’Azil, après avoir été transformé par la minoterie Mercier-Capla, à Saverdun. Celle-ci fait partie de la société Les Moulins Pyrénéens, qui est une filiale de la coopérative Arterris, basée à Castelnaudary (Aude).

20 tonnes de farine

« Ce projet territorial de lancement d’un pain exclusivement ariégeois en collaboration avec la marque Nòu, qui partage nos valeurs, s’inscrit pleinement dans notre démarche visant à placer le métier d’agriculteur au cœur du discours de la marque », affirme Antoine Bernabé, directeur industriel des Moulins Pyrénéens. Le projet représente pour le Moulin de Saverdun un potentiel volume de production de 20 tonnes de farine sur une année pleine.

Pour Arterris, cette incursion dans le pain n’est pas nouvelle : le moulin de Saverdun est principalement dédié à la farine pour boulangers et pâtissiers. Et il y a quatre ans, la coopérative avait lancé, avec les Moulins Pyrénéens, « La Mie’nutie ». Cette baguette était basée sur un pari fou : il s’agissait du premier pain 100 % blé dur.

Sébastien Berdou
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !