Déjà disponible sur l’extranet de Cérèsia réservé aux adhérents, l’outil Echange semences accessible sur ordinateur et smartphone sera vraiment utilisé quand les semis de blé, d’orge et de pois d’hiver vont démarrer.

Qiuand les doses ont bien été échangées, Cérèsia réalise un avoir au vendeur et facture à l’acheteur.

Il permet en effet à un adhérent à qui il reste des doses en fin de semis de publier une annonce pour la mettre en vente. Si un autre adhérent en plein semis s’aperçoit qu’il n’aura pas assez de semences, il peut chercher sur Echange semences les annonces déjà publiées. Il confirme ensuite au vendeur qu’il réserve telle quantité de semences, puis récupère les doses chez ce dernier qui attestera, via l’outil, que les doses ont bien été échangées. À partir de ce moment-là, Cérèsia réalise un avoir au vendeur et facture à l’acheteur.

Une visibilité augmentée

« Jusqu’à présent, nous ne reprenions pas les semences en trop, explique Christophe Girardin, responsable régional de la relation agriculteur. Nos adhérents pouvaient les mettre en dépôt-vente au magasin proche de chez eux. Cérèsia leur payait la semence seulement si un autre adhérent l’avait achetée. L’information de la disponibilité de la semence était connue seulement du magasin où elle était en dépôt, des quelques magasins autour et des TC, mais pas de tous les adhérents de la coopérative. Le gros avantage de cet outil est d’augmenter la visibilité de l’offre en la rendant accessible à tous les adhérents, les magasins et les techniciens. Celui qui a un besoin, voit tout de suite s’il peut en trouver et où. »

Chantal Urvoy