« Depuis sa création en 1830, Florimond Desprez s’est efforcé de mettre au point des variétés répondant aux besoins des agriculteurs et des filières agricoles, a expliqué François Desprez, président de l’entreprise semencière, lors de la signature, le 29 avril, d’un accord de prêt avec la Banque européenne d’investissement (BEI). La nécessité de la transition agroécologique, les défis du changement climatique et l’impératif de l’autonomie alimentaire de l’Europe nous commandent d’accroître notre effort de recherche. » Pour aider le sélectionneur français dans cette démarche, la BEI vient de lui allouer 40 M€, avec le soutien de la Commission européenne.

Des variétés résistantes au stress

Ce prêt servira à financer les activités de recherche, développement et innovation liées

à la création de nouvelles variétés de grandes cultures adaptées au changement climatique et plus résistantes au stress et aux attaques de maladies et ravageurs. « Elles auront aussi pour objectif de réduire l’empreinte environnementale des activités agricoles et, parallèlement, de maintenir la productivité agricole ainsi que la rentabilité et la viabilité des entreprises du secteur », indique le sélectionneur français.

Recrutement de trente salariés hautement qualifiés

Cet investissement se concrétisera surtout par le recrutement par Florimond Desprez de trente nouveaux collaborateurs « équivalent temps plein hautement qualifiés dans les activités de recherche et développement, précise le semencier. Il bénéficiera principalement aux installations de recherche du groupe en France et en Belgique, mais aussi dans six autres pays européens ». Le groupe emploie 1 200 salariés dans le monde et investit chaque année 15 % de son chiffre d’affaires dans la recherche.

Réalisation d’objectifs européens

C’est la première fois que le semencier français, dont le siège est à Cappelle-en-Pévèle, dans le Nord, bénéficie d’un partenariat avec la BEI dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques, FEIS. La banque, dont les actionnaires sont les vingt-sept États membres, est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne. Elle finance des investissements qui contribuent à la réalisation des objectifs de l’UE.

Blandine Cailliez