« Malgré une hausse du prix des engrais, le coût de production moyen du blé tendre est resté stable à 135 €/tonne (aides Pac déduites) pour la récolte 2022, contre 132 €/t pour la récolte 2021, car le rendement moyen a été plus élevé à 103 q/ha contre 88 q/ha l’an dernier », souligne Philippe Touchais, directeur de l’innovation et du développement du Groupe Carré.

Cette année, l’étude « Experts céréales » a porté sur 40 exploitations agricoles et 146 parcelles, essentiellement dans le Pas-de-Calais et la Somme, deux départements qui, dans l’ensemble, n’ont pas souffert de la sécheresse, sauf pour quelques parcelles. « À noter que notre panel n’est pas représentatif de la région, puisque le rendement moyen régional devrait plutôt se situer cette année autour de 90 q/ha », précise Guillemette Groult, responsable marketing du négociant des Hauts-de-France.

Des écarts très importants

Le coût de production correspond au prix de revient déduit des aides Pac. Il donne une bonne indication aux agriculteurs du prix auquel ils peuvent vendre leurs céréales, et à partir duquel ils dégagent un revenu positif.

L’écart entre parcelles est très élevé, puisque le coût de production va de 88 à 282 €/t, selon le rendement et la date d’achat des engrais. Les rendements des parcelles étudiées se sont échelonnés entre 50 et 129 q/ha ! Le coût moyen des engrais s’est élevé à 283 €/ha, soit 28 €/t, mais il est monté dans certaines exploitations jusqu’à 600 €/ha. « Même dans un contexte très favorable pour la région, les agriculteurs avec un coût de production de 282 €/t qui auraient vendu tôt leur blé, à un prix inférieur à ce coût de production, se retrouvent pour ces parcelles en déficit », reconnaît Guillemette Groult.

Les mêmes calculs, sur des parcelles d’orge d’hiver, donnent un coût de production moyen de 139 €/t, pour un rendement moyen de 98 q/ha, avec un écart plus resserré, entre 105 et 167 €/t. L’étude pour le colza, conduite pour la première fois par le Groupe Carré, aboutit à un coût de production moyen de 354 €/t, pour un rendement moyen de 43 q/ha, mais avec une fourchette ici très large, entre 260 et 460 €/t.

Un coût beaucoup plus élevé en 2023

Le Groupe Carré s’est également plié au jeu d’évaluer le coût de production pour la récolte 2023, pour le blé. Avec un prix moyen des engrais qui fait un bond à 606 €/ha en moyenne, contre 284 €/ha en 2022, le coût de production moyen du blé grimperait à 216 €/tonne. Une donnée très intéressante aux yeux des agriculteurs, pour leur permettre d’anticiper leurs ventes de céréales d’ici à l’été 2023.

Blandine Cailliez
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !