Le label bas carbone est de longue date dans le viseur de NatUp. Le groupe coopératif est d’ailleurs déjà engagé pour les productions animales et il attendait avec impatience la mise en place d’un référentiel en grandes cultures. Aujourd’hui que le référentiel est disponible, la coopérative souhaite être en mesure « de déployer cette proposition de valeur dès que possible » auprès de ses adhérents.

Projet retenu par l’Ademe

Elle a donc répondu à un appel à projets de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) pour lequel elle a annoncé le 27 avril avoir été retenue. Cela permet à la coopérative d’engager trente diagnostics d’exploitation auprès de jeunes agriculteurs installés depuis moins de 5 ans.

Le groupe explique être en cours de recrutement de ces fermes, « pour pouvoir mener ces diagnostics initiaux sur la campagne prochaine, avec comme objectif de pouvoir accompagner ces exploitations jusqu’à la génération et la valorisation de crédit carbone. » Le label bas carbone ouvre notamment sur la possibilité de valoriser le carbone stocké sur le marché volontaire des crédits carbone où les prix sont généralement supérieurs à ceux du marché réglementé.

Une équipe dédiée

La valorisation des démarches environnementales est devenue stratégique pour NatUp ces dernières années. Le groupe a déjà mis au point sa propre calculette agréée d’évaluation des émissions de gaz à effet de serre. Il dispose d’une équipe d’une dizaine de personnes dédiée au sujet en grandes cultures.

Alexis Dufumier
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !