Le Gnis a déjà annoncé sa décision de s’ouvrir aux autres syndicats agricoles, Jeunes agriculteurs, Coordination rurale et Confédération paysanne, aux trieurs à façon et aux réseaux de semences paysannes ainsi qu’« à toutes les formes et tous les usages de semences et plants », indique François Desprez, président du Gnis. Ses responsables veulent aujourd’hui aller encore plus...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !