Imprimer Envoyer par mail

Dossier Sa méthode, c’est le collectif

réservé aux abonnés

-->
Afin d’être le plus proche possible du terrain, Arnaud de Maret participe à des cafés silos pour rencontrer les agriculteurs adhérents. © Gutner

Entré dans le groupe EMC2 il y a 22 ans, Arnaud de Maret est devenu « naturellement » son DG et compte relever les défis actuels et futurs en étant proche et à l’écoute des agriculteurs adhérents et des collaborateurs.

Lorsqu’il s’est retrouvé à déjeuner d’un sandwich dans son bureau en mars 2020, alors qu’il venait tout juste de prendre la direction générale du groupe EMC2, Arnaud de Maret a eu un petit moment de solitude. Les doutes ont toutefois vite été balayés par l’ampleur de la tâche. « Je venais tous les jours au bureau car les deux tiers des équipes étaient sur le terrain et il fallait répondre présent. » « Pur produit » de la maison, le nouveau DG a alors apprécié connaître les équipes en place. Et réciproquement.

Rester dans une dynamique d’amélioration continue

Il enchaîne alors les réunions en visio pour continuer à faire tourner la maison, donner aux salariés les informations réglementaires et surtout les motiver. Parallèlement, il participe à de nombreuses sessions de benchmarking au sein de clubs de dirigeants agricoles, ce qui lui permet d’échanger sur des problématiques communes et, surtout, de « rester dans une dynamique d’amélioration continue ».

Arnaud de Maret voit dans les dix-huit derniers mois une preuve de la solidité du groupe et la démonstration de la capacité des équipes « à se serrer les coudes ». Sa méthode managériale, qui s’appuie sur le collectif, a aussi montré son efficacité.

Comme avec le comex, avec lequel il travaille de façon rapprochée, associant les directeurs terrain, des opérations, des ressources humaines, de l’élevage et de la communication. Ce comex se réunit toutes les semaines, analyse, réfléchit et est force de proposition pour le conseil d’administration.

Des cafés silos pour la proximité

Arnaud de Maret entend s’appuyer sur ce fonctionnement pour réaffirmer la position d’EMC2 face aux enjeux de demain. « Ces enjeux sont à plusieurs niveaux, souligne-t-il. La compétitivité d’abord, avec la volonté de maintenir la force d’une coopérative, qui est sa présence sur le territoire. Compétitivité aussi dans la création de valeur et la maîtrise des charges, par le biais de la dématérialisation notamment. Deuxième challenge : l’écoute de nos adhérents et de nos salariés. De cette écoute attentive, de sa compréhension, découlent réactivité et innovation. Troisième enjeu, la proximité, toujours avec les agriculteurs et les équipes. Nous avons organisé récemment des cafés silos où moi-même ou un de mes directeurs sommes allés à la rencontre des adhérents. » Autre défi : la digitalisation avec des outils comme Aladin, plateforme d’appro et de services en ligne. Enfin, rouage essentiel, la communication. Les adhérents sont régulièrement informés grâce à des SMS. « Nos services techniques et communication réalisent vidéos et podcasts, nos coopcasts, pour coller aux nouvelles attentes en termes de conseils. »

Fils d’agriculteur de la région de Stenay, au nord de Verdun, Arnaud De Maret puise dans son ancrage à la terre l’énergie indispensable à son poste. Il est d’ailleurs associé avec son père sur une exploitation céréalière. La moisson est pour lui un sas de décompression. Et la course à pied pratiquée le week-end contribue également à recharger les batteries.

Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
Son parcours

Diplôme d’expert-comptable (1998) et master d’AUDIT ET contrôle de gestion (1999), complétés par la formation à HEC Paris de Management général avancé (2018)

Entrée chez EMC2 en 1999 comme contrôleur de gestion durant trois ans, puis Daf pendant six ans et secrétaire général les douze années suivantes et, depuis mars 2020, DG du groupe EMC2

Imprimer Envoyer par mail